Hélène, une guérison inexplicable

image: Hélène, une guérison inexplicable
© Alliance Presse

Hélène est passée par une difficile maladie. Jusqu’au jour où…

Née dans une famille chrétienne, Hélène, 19 ans, a toujours cru en Dieu. «J'ai donné mon cœur à Jésus lors de ma cinquième au collège et je me suis fait baptiser à 15 ans». Tout allait bien pour cette jeune fille dotée d'un tempérament joyeux, lorsque, à peine entrée en seconde, les épreuves ont commencé à l’assaillir.

Des douleurs comme un coup de poignard
«J'ai commencé à avoir des douleurs au ventre comme si on me poignardait. J’avais le souffle coupé. Mon médecin généraliste m'a donné un traitement, le premier d'une suite de soins sans résultat. Certains médicaments étaient si lourds à supporter que j'étais obligée de rester une semaine à la maison». Puis Hélène a subi une échographie, des prises de sang, une fibroscopie et une coloscopie. En vain. Pire, les crises se sont aggravées: sueurs froides, tremblements, intolérance à certains aliments. «Cette douleur me détruisait. Je ne pouvais plus réfléchir, que ce soit dans mes études ou même pendant le culte le dimanche matin». Au milieu de tout cela, un terrible accident de voiture et le miracle d'en réchapper.

«Je n’arrivais pas à y croire»
Hélène prend alors conscience de son angoisse. Elle prie régulièrement, se rend aux rencontres de jeunes et, en terminale, participe à un grand rassemblement de jeunes chrétiens à Valence, le DNJ3. Là, le miracle se produit: «Lors d'une conférence où l'on priait et chantait, j'ai remarqué un changement en moi et je me suis sentie en paix. J'ai compris que j'étais guérie, mais je n'arrivais pas à y croire. J'ai testé les aliments qui me rendaient malade, et au bout d'une demi-journée, je n'avais toujours pas de douleur. C’était il y a deux ans. Depuis ce jour, je n'ai jamais plus souffert!»

Dieu s’occupe de tout!
Hélène se remémore cet incroyable événement et nous en donne l'explication: «Un peu plus tard, après avoir fait le point sur mes émotions, je me suis rappelée que, juste avant le DNJ3, j'avais réellement abandonné cette douleur insupportable à Jésus». Depuis, sa vision de la vie a changé: «J'ai vécu quelque chose de magnifique et de réellement étonnant. Dorénavant, je sais que le soutien de Jésus est un véritable soulagement et une réjouissance. C'est pourquoi je souhaite dire à tout le monde qu'il ne faut pas hésiter à lui donner nos fardeaux et qu'il s'occupe du reste.»

Isabelle Leseigneur

Je m'abonne à Just 4U | Achat au N° | Autres articles de ce N°