Tu ne sais pas comment prier

image:  Tu ne sais pas comment prier
© Alliance Presse

«Seigneur, merci pour cette journée. Euh... Garde-moi. Euh... Bénis mes amis. Euh, merci, amen». Souvent, on ne sait pas quoi dire dans nos prières. Du coup, elles sont un peu légères et répétitives. Voici un conseil pour avoir des prières toujours plus profondes: inspire-toi des psaumes! Ils sont pleins de richesses sur bien des plans.

Pour connaître Dieu
Les Psaumes te donnent des idées de ce que tu peux dire à Dieu par rapport à qui il est. Tu liras par exemple dans le Psaume 103: «L’Eternel a établi son trône dans les cieux et son règne domine sur toutes choses» et «Comme un père a compassion de ses fils, l’Eternel a compassion de ceux qui le craignent». Tu peux alors adorer Dieu pour sa puissance et pour son amour. Et c’est comme ça pour chaque Psaume!

Pour remercier Dieu et le louer
Les auteurs des Psaumes remercient souvent Dieu pour ce qu’il leur a donné: il les a libérés de leurs ennemis, il a été fidèle, il a pardonné leurs péchés, il a détruit leurs adversaires, etc. Et ils le disent d’une très belle manière. Ça vaut largement les bouquins de poésie qu’on t’oblige à lire à l’école:).

Pour demander pardon
Dans plusieurs Psaumes, l’auteur s’humilie devant Dieu parce qu’il a commis bien des fautes. Dans le Psaume 51, par exemple, David demande pardon à Dieu d’avoir pris la femme d’un autre et tué son mari. C’est un magnifique texte à lire quand tu as conscience d’avoir mal agi et que tu ne sais pas comment le dire à Dieu. De même le Psaume 32.

Pour exprimer tes souffrances
Dans de nombreux Psaumes, on ressent une vraie souffrance. Rappelle-toi que David a été pourchassé par Saül pendant des années, été trahi par des amis proches, agressé par ses propres fils. Il est donc normal que, dans ces situations, il fasse part de son découragement à Dieu. Un exemple : «Je suis dans la détresse; j’ai le visage, l’âme et le corps rongés par le chagrin. Ma vie s’épuise dans la douleur» (Ps. 31,10-11). Les Psaumes nous montrent comment exprimer notre souffrance à Dieu, mais sans lui manquer de respect.

Pour lui dire ta confiance
Même dans les Psaumes qui semblent décourageants, l’auteur finit toujours par exprimer sa confiance: «Je me confie en toi, Eternel. Mes destinées sont dans ta main. Combien est grande ta bonté, que tu tiens en réserve pour ceux qui te craignent» (Ps. 31, 15-16 et 20). Si donc tu passes par une épreuve, relis ces Psaumes; ils te permettront à la fois de dire ta souffrance et de proclamer ta confiance que Dieu reste ton Père, celui qui te soutient.

Pour remettre ceux qui te font du mal
«Traite-les comme des coupables, ô Dieu!» (Ps. 5,11). David, et d’autres, demandent à
Dieu de juger leurs ennemis. L’idée est de se débarrasser de leur «amertume» et de s’en remettre à Dieu, le seul vrai juge. Si des gens te font du mal, tu peux aussi prier Dieu qu’il rende justice. Mais attention, ta prière ne doit jamais être remplie de haine. Il y a là quelque chose de difficile à comprendre: nous pouvons demander à Dieu qu’il juge, mais en gardant de l’amour. C’est paradoxal, mais plus on grandit dans notre relation avec Dieu, plus on parvient à le vivre.

Par Jérémie Cavin

Je m'abonne à Just 4U | Achat au N° | Autres articles de ce N°