Un vrai secours dans les moments de stress!…

image: Un vrai secours dans les moments de stress!…
© Alliance Presse

Pour Yasmin, 20 ans, la vie n’est pas de tout repos! Elle a commencé l’EPFL, une école réputée difficile. Les journées sont vraiment très remplies… Mais la lecture de la Bible reste pour elle une priorité. Pour au moins quatre raisons.

1. Un temps loin de l’agitation quotidienne
«A mon réveil, je me stresse pour me lever et me préparer. Puis je dois me stresser pour partir à l’école. Entre ces deux pics de stress, j’ai ce moment de lecture de la Bible, où je me pose». Lire la Bible, pour Yasmin, c’est donc prendre le temps de se concentrer sur l’essentiel en début de journée.

2. Un moment accompagné de la prière
«Je ne vois pas la lecture de la Bible comme un truc de plus à faire dans les tâches de la journée, mais comme un privilège». Pour que ce temps ne
ressemble pas à un «devoir», Yasmin a compris que sa lecture ne doit pas être juste intellectuelle, comme on lirait un bouquin obligatoire à l’école. «Avant ce moment, je prie pour que Dieu me parle et me montre si j’ai des choses à changer dans ma vie et m’encourager. Et après ma lecture, je réfléchis et prie encore, pour que je n’oublie pas ce que j’ai lu et pour que Dieu me parle pendant la journée.»

3. Une arme dans le découragement et les difficultés
Pendant ses journées, Yasmin a toujours «des idées qui me passent par la tête». Et souvent, ce qu’elle a lu le matin lui revient. C’est en particulier le cas dans les moments de découragement qui, à l’EPFL, sont assez nombreux. «Du coup, je sens que j’ai vraiment besoin de lire ma Bible!». Par exemple, Yasmin est actuellement plongée dans le Deutéronome. Un matin, alors qu’elle s’apprêtait à affronter un gros défi à l’école, elle a lu un passage dans lequel Dieu disait en gros ceci à Israël: «Tu devras affronter un peuple ennemi très fort, redouté de tous. Mais je te donnerai la victoire. Pas parce que tu es meilleur qu’un autre, mais pour que ma gloire resplendisse». Ce qu’elle en a retiré: «J’ai compris que même si l’EPFL était en quelque sorte mon ennemi, Dieu pouvait m’aider à le battre, par ses forces.»

4. Une façon de découvrir de nouvelles choses
«Depuis Nouvel An, je me suis dit que je devais lire la Bible en entier. Au début, j’avais un peu peur. Mais en fait, c’est cool!». Yasmin a par exemple découvert qu’elle ressemblait beaucoup au peuple d’Israël, alors qu’elle le considérait d’abord comme «pas malin parce qu’il tombait tout le temps»; elle a également compris que l’idolâtrie nous concerne nous aussi, mais sous d’autres aspects.
Et sur Dieu, Yasmin a un peu changé son regard: «L’Ancien Testament nous décrit Dieu sous un jour qu’on nous présente peu aujourd’hui». Sa souveraineté, par exemple: «Même si nous ne comprenons pas certaines choses qui se passent dans le monde, la Bible nous montre clairement que Dieu gouverne. Nous devons nous soumettre à lui et avoir confiance en lui.»

Par Jérémie Cavin

Je m'abonne à Just 4U | Achat au N° | Autres articles de ce N°