«Avec Dieu, je n’ai plus jamais été la même»

image: «Avec Dieu, je n’ai plus jamais été la même»
© Alliance Presse

Il n'y a pas si longtemps, Camille n'était pas copine avec la foi, révoltée même. Aujourd'hui, elle étudie la théologie! Comment un tel changement a-t-il été possible?

Aujourd’hui, Camille aime tellement la Bible qu’elle étudie la théologie. Mais elle n’a pas toujours eu cette envie. Entre 15 et 20 ans, une bonne partie de son temps consiste à faire la fête et à fumer des joints. «J'étais en pleine révolte contre la société». Pourtant, elle avait effectué le catéchisme et sa confirmation. Comble de l’ironie, c’est le jour de sa confirmation qui l’éloigne un peu plus de Dieu. «J’ai vu plein de jeunes faire cela par tradition, seulement pour recevoir de l'argent et des cadeaux. Cela m'a déçue.»

«Si tu existes, guéris ma maman!»
A 17 ans, Camille effectue une prière pour sa maman qui souffre de polyarthrite, une maladie inflammatoire des articulations: «Dieu, si tu existes, guéris ma mère et donne-moi la joie!». Avec cela, elle lui demande aussi un signe: qu’il fasse beau temps le lendemain, alors que la météo annonçait de la pluie. Et c’est ce qui arrive. «Mais j’ai mis cela sur le compte du hasard.»
Plus tard, sa maman devient chrétienne en fréquentant un groupe d’étude biblique et de prière. Elle est guérie de sa maladie et se met à faire des mouvements qui lui étaient impossibles avant. «Elle me disait que Jésus l’avait guérie. Moi, je trouvais ça étrange». Et sa maman l’invite un soir à l’Eglise: «J’y suis allée un peu à contre-cœur et j’ai chanté seulement pour être polie». Mais même si elle était réticente, Camille ressent la présence de Dieu ce soir-là et décide de confier sa vie à Dieu.

Un changement radical
Malgré cette expérience, elle ne remet plus les pieds dans une Eglise durant six mois. Elle lit chaque jour un chapitre de la Bible, mais c’est seulement lors d’une rencontre de jeunesse en 2010 qu’elle prend la décision ferme de suivre Jésus. «L’Esprit de Dieu est venu habiter en moi et je n’ai plus jamais été la même.»

Se former pour servir Dieu
Elle ressent notamment ce désir de se former pour servir Dieu, et entreprend des études de théologie à la Faculté libre de théologie évangélique. «La théologie me permet avant tout de mettre des mots sur ma foi. Contrairement à ce que l’on pourrait penser, la Bible c’est du concret», affirme t-elle. Il lui reste un an pour terminer son bachelor et elle compte poursuivre avec un master professionnel. Cinq ans d’études, dans un pays qui n’est pas le sien et loin de sa famille, il faut en avoir vraiment envie!
Camille aime la mission, parler de Dieu aux gens qui l’entourent, et enseigner aux plus jeunes qu’elle. «Pour l’instant, je ne sais pas encore où ni comment je vais exercer cela, mais j’apprends à avancer par la foi». Son rêve: voir des vies transformées grâce à Dieu parmi toutes les générations.

 Par Joëlle Misson

Je m'abonne à Just 4U | Achat au N° | Autres articles de ce N°