Le secret pour gagner la confiance de tes parents…

image: Le secret pour gagner la confiance de tes parents…
© Alliance Presse

Dans chaque numéro, découvre l’encouragement d’un leader de jeunesse. Sam et Fidji Path-Laplagne ont été pendant longtemps impliqués dans le mouvement La Rébellution. Ils sont les auteurs de «Fidji et Sam, étudiants» (éd. Clé) et t’invitent à te responsabiliser pour gagner la confiance de tes parents. Quatre conseils.

1. Mettre la main à la pâte
T’arrive-t-il de faire le ménage, la cuisine et les courses sans que tes parents aient à te le demander? Quand nous sommes enfants, il est normal qu’ils fassent tout pour nous. Mais ce n’est pas censé durer toute la vie! Si tes parents observent qu’au fil des années tu prends certaines initiatives pour aider à la maison, ils auront davantage confiance en toi. C’est aussi tout bonus pour toi: tu ne seras pas perdu après avoir quitté le cocon familial. Les premiers mois de tes études, tu ne te retrouveras pas à alterner entre fast-food et boîtes de conserve.

2. Bien utiliser ton temps
Gères-tu ton temps de manière responsable ou as-tu besoin de tes parents derrière toi pour rendre tes devoirs à temps et être à l’heure à tes rendez-vous médicaux? Ils seront enchantés s’ils voient que tu ne ramènes pas de mauvaises notes parce que tu as commencé de préparer tes examens la veille à 23h après avoir joué toute la journée… Leur confiance en toi grandira. De même, ils sauront reconnaître si tu prends des initiatives dans ta vie chrétienne, par exemple prier, lire la Bible et aller à l’Eglise. Une fois que tu auras quitté la maison, tu auras aussi pris l’habitude d’envoyer les documents à temps pour obtenir ta bourse ou tes aides au logement, pour payer tes factures, etc.

3. Ne pas gaspiller ton argent
Si tes parents observent que tout ton argent de poche est utilisé en une journée pour des dépenses qu’ils jugent inutiles et que tu viens ensuite demander la charité pour pouvoir manger, ils douteront peut-être de ta capacité à te gérer. Apprends donc à calculer de quelle manière tu veux utiliser ton argent. Si tu ne sais pas comment faire, demande à tes parents ou à quelqu’un qui s’y connaît. Il existe des outils très simples et pratiques. Là encore, c’est tout bonus pour toi. Ça t’évitera de te retrouver endetté, à devoir appeler tes parents pour leur demander de l’aide.

4. Développer ta «serviteur attitude»
Apprendre à gérer notre vie n’est qu’une étape. Dieu nous invite à bien plus. Suivons l’exemple de Jésus, lui qui a déclaré: «Je ne suis pas venu pour me faire servir mais pour servir» (Marc 10,45). Alors demande-toi comment tu peux te mettre au service de ta famille.
Un jour, Joe s’est rendu compte que sa vie de famille s’était appauvrie et qu’ils ne passaient presque plus de temps ensemble. Il a pris l’initiative d’organiser des soirées régulières en famille. Grâce à ses efforts, ses relations familiales se sont approfondies. Quant à notre ami Cyril, il s’est proposé de donner des cours de soutien à sa petite sœur qui allait bientôt passer son bac. Et toi, de quelle manière pourrais-tu aider tes parents dans leur quotidien? A quels besoins de tes frères et sœurs pourrais-tu répondre? Si tu n’as pas d’idée, n’hésite pas à leur demander directement.
Bref, plus nous nous rapprochons de l’âge adulte, plus nous devons nous prendre en main. Dès maintenant, tu peux te préparer progressivement à devenir un adulte autonome, bientôt capable de gérer ta vie sans tes parents. Et eux verront ton attitude exemplaire, tes efforts, et auront davantage confiance en toi. Cela permettra également une transition en douceur quand tu quitteras le nid… La balle est dans ton camp!

Je m'abonne à Just 4U | Achat au N° | Autres articles de ce N°