Il a été repêché miraculeusement

image: Il a été repêché miraculeusement
© Alliance Presse

Il y a quelques années, Mathias se sentait perdu au point de ne plus avoir d’espoir. Alors qu’il affrontait les épreuves sans comprendre le but de sa vie, il a réalisé que Dieu lui proposait une aventure pleine d’amour et de paix!

Aujourd’hui, Mathias ne veut pour rien au monde changer de chemin et délaisser la chance que Jésus lui a offerte. Son souhait, c’est de pouvoir allumer la lumière de ceux pour qui il fait si noir. Il y a six ans, c’était lui qui cherchait l’espérance. «A l’âge de huit ans, j’ai perdu mon grand-père maternel et j’ai commencé à me poser des questions sur le sens de la vie, me demandant aussi s’il y avait une autre vie après la mort». Mathias n’avait jamais entendu parler de Dieu à la maison. Seule sa grand-mère, de religion catholique, lui avait fait comprendre qu’il était important de croire en Dieu pour avoir une belle vie.

Rejeté pour sa petite taille
A son adolescence, Mathias vit très mal sa période en internat. Renfermé sur lui-même, il est confronté aux critiques vis-à-vis de sa petite taille ou de sa peau mate. Son mal-être est renforcé suite au décès de sa grand-mère. Cette vie à l’internat devient si insupportable qu’il décide de changer d’école pour fuir cette ambiance et pouvoir rentrer chez lui tous les soirs. Mais rien ne change, ses notes ne s’améliorent pas, à tel point qu’il redouble son année et se retrouve une nouvelle fois en internat.

«Si tu existes, montre-le moi!»
Les mois qui suivent sont difficiles. Mathias passe la plupart de son temps sur les chats de rencontres et boit lors de ses soirées pour oublier les moqueries et le rejet qu’il subit. Au fond de lui, il cherche à être aimé. Mathias ne dort que très peu, entre autres suite au décès d’un ami proche de sa famille. «Si tu existes, montre-le moi! Sinon la vie ne vaut pas la peine d’être vécue!». C’est l’appel qu’il lance à Dieu alors qu’il est au fond du trou.

Enfermé dans les toilettes
Un matin, Mathias prétexte un décès dans sa famille en Espagne pour prendre le train. Il ne sait pas où il va. Il a juste envie de fuir! Sans argent, il se cache dans les toilettes du train pour éviter les contrôleurs. «Plein de bonheur, d’amour et bonne chance. La vie est belle. Bonne route et bon voyage». C’est la phrase surprenante que Mathias découvre à ce moment-là sur le mur des toilettes! Arrivé à Avignon, il évite tous les appels. Jusqu’à ce qu’il apprenne que la police le cherche. Une fois rentré à la maison, il s’adresse à son père: «Comment tiendrai-je toute une vie comme ça? J’ai déjà l’impression d’être en fin de vie». La réponse de son père: «Cela dépendra de ce que tu feras de ta vie et des personnes que tu rencontreras.»

Un pas vers la liberté
Mathias décide d’appeler Josué, un des rares amis en qui il a confiance, pour partager ce qu’il ressent. De famille chrétienne, Josué l’invite à son groupe de jeunes dans lequel Mathias découvre un accueil et une joie de vivre inattendus. La prière d’un jeune pour son avenir et pour sa rencontre avec Jésus le touche particulièrement. Rentré chez lui, il a le choix: soit continuer sa vie comme avant, soit accepter de suivre ce nouveau chemin inconnu et tenter l’aventure avec Dieu. Il choisit la deuxième option, commence à lire sa Bible, à apprendre chaque jour davantage sur ce Dieu d’amour. Petit à petit, il apprend à vivre avec la paix dans son cœur.

--PAGE--

Une rencontre personnelle avec Jésus
Pas évident de se débarrasser de ses émotions passées. Il lui arrive encore d’être triste et de passer par des moments difficiles, jusqu’au jour où une prière le rend complèment libre. Les larmes aux yeux, Mathias voit défiler sa vie passée. «J’étais au fond de la mer avec des chaînes et me noyais jusqu’à qu’elles éclatent et qu’une main me remonte à la surface. J’ai regardé qui c’était, et là je l’ai vu: Jésus était là sur la plage». Dans sa vision, Jésus lui demande si il veut le suivre. La réponse positive de Mathias vient de lui sauver la vie!

Vers un nouveau chemin!
La vie de Mathias a changé. Ce qui le touche le plus, c’est à quel point Dieu nous transforme lorsqu’on lui donne la première place dans notre vie. Il a l’occasion de partager l’amour de Dieu. Cette année, alors qu’il marchait en ville pour aider les SDF, il a été confronté au doute. «Je me suis demandé pourquoi faire une heure de route pour aider des sans-abris alors que je pouvais faire plein d’autres choses chez moi. Puis là, Dieu m’a simplement rappelé où j’en étais il y a six ans. Des larmes ont coulé sur mon visage et j’ai compris qu’il m’avait permis de passer par là pour aider d’autres personnes». Jésus a vaincu la mort pour transformer des vies, c’est sur cette promesse que Mathias avance aujourd’hui!

 Par Joëlle Lehmann

Je m'abonne à Just 4U | Achat au N° | Autres articles de ce N°