La philo, le perse et YouTube l’ont rapproché de Dieu

image: La philo, le perse et YouTube l’ont rapproché de Dieu
© Alliance Presse

Gaëtan, 20 ans, est né dans une famille peu pratiquante. Ce sont les cours de sciences des religions et de philosophie qui l’ont d’abord conduit à se poser des questions sur Dieu. Puis, de fil en aiguille… Témoignage.

Eh oui, l’école peut rapprocher de Dieu! Gaëtan s’est toujours posé des questions sur Dieu et il a obtenu de premiers éclaircissements lorsqu’il a fait sa Confirmation, à l’âge de 13 ans. Mais c’est surtout au gymnase (lycée) qu’il s’est mis à trouver des réponses. Les cours de sciences des religions et de philosophie lui ont beaucoup plu. «Plus nous découvrions les religions du monde et les modes de pensées, plus j’aimais cela. Je me demandais ce que ces religions et philosophies pouvaient m’apporter. J’avais envie de retrouver mes racines, le christianisme». Son prof de philo encourageait ses élèves à avoir des réflexions en profondeur. «Nous avons étudié les tentatives de prouver l’existence de Dieu, avec des auteurs comme Descartes ou Kant. J’aime l’idée qu’on ne peut pas enfermer Dieu dans une boîte, notre cerveau, et qu’on est incapable de prouver ou d’infirmer son existence!»

Gaëtan a commencé à se poser beaucoup de questions sur Dieu. «J’avais envie de me rapprocher de lui, d’apprendre à le connaître personnellement, pas seulement intellectuellement». Il a retrouvé une Bible et s’est mis à regarder sur YouTube des vidéos sur la vie de Jésus. «Son vécu m’a beaucoup touché. Mais je me sentais un peu seul: autour de moi, personne ne s’intéressait à lui.»

Un bracelet pas comme les autres!
A 19 ans, alors que Gaëtan apprenait la langue perse pour le plaisir, il a vu qu’un copain portait un bracelet sur lequel était écrit «Dieu est grand» en persan. «Nous sommes devenus amis et avons pris l’habitude de beaucoup discuter de la foi sur Facebook. Il m’a invité une première fois à venir avec lui dans son Eglise, mais il n’y a pas eu de suite. Après deux mois, je lui ai redemandé si je pouvais venir. Il n’avait pas osé me proposer une deuxième fois, par peur de paraître insistant. Il ne faut jamais hésiter à inviter quelqu’un à l’Eglise, même plusieurs fois!»

Joie de vivre
«J’ai alors découvert une façon de vivre l’Eglise que je ne connaissais pas du tout! J’ai été bouleversé par la joie qui y régnait, par l’accueil et les relations entre les jeunes et les plus âgés». Il s’est aussi mis à participer au groupe de jeunes, où les discussions sur la Bible et la foi ne manquent pas. «Avec cette Eglise, j’ai trouvé ce qui me manquait! C’est un endroit où je peux continuer aussi à grandir dans la foi.»

Aujourd’hui, Gaëtan a envie de se faire baptiser, «pour que ce soit un choix qui vienne de moi». Et il sait qu’il va encore progresser: «Certains jours, la foi c’est vraiment “Wow!”. D’autres jours, je me sens un peu hypocrite, j’ai l’impression d’en connaître bien peu et je me surprends à me demander pourquoi je me pose toutes ces questions sur Dieu. Mais je sais que ma vie appartient à Jésus et je pense qu’il viendra toujours frapper à ma porte pour m’emmener plus loin.»

René Progin

Je m'abonne à Just 4U | Achat au N° | Autres articles de ce N°