Je veux devenir footballeur professionnel (Dr Just)

image: Je veux devenir footballeur professionnel (Dr Just)
© Alliance Presse

«Je ne sais pas ce que je fais de ma vie. J’ai besoin d’aide! Mon plus grand rêve est de devenir footballeur professionnel. Je prie tous les jours et m’entraîne pour devenir plus fort lorsque je me réveille. Je ne pense qu’à cela, même lorsque je m’endors» Valentin, 18 ans

Ton message est touchant et je compatis à ce que tu vis. Le foot est un sport tellement excellent, riche en sensations fortes, et ça fait envie d’arriver au niveau des grandes stars que nous admirons! Je ne doute pas que tu as des dons de footballeur. Mon premier conseil est de continuer tant que tu peux dans ce sport. Avoir des objectifs est une bonne chose et cela exerce la persévérance et la discipline. Le foot peut être une vraie école de vie. Mais n’oublie pas non plus que c’est aussi un jeu, qui doit te procurer du plaisir. Donne-toi à fond dans les entraînements, mais ne perds pas la joie de jouer!
Seras-tu un jour footballeur professionnel? Aucune idée! Une grande majorité des humains ont des rêves pour lesquels ils se battent: devenir footballeur, chanteur, top-modèle, patron d’une grande entreprise; faire le tour du monde, avoir dix enfants, être marié à 25 ans. Et la majorité d’entre eux n’y arrivent pas. Hélas, rien ne te garantit que tu réaliseras ton rêve, parce que cela ne dépend pas que de toi! Il faut que tu acceptes cette idée. La vie est pleine d’imprévus, et l’homme ne peut pas tout gérer.
Pour un non-chrétien, cela a forcément quelque chose d’hyperfrustrant. Mais un chrétien a cet espoir que Dieu gère tout. Cela doit d’abord te réconforter: crois-tu vraiment qu’il est ce Dieu puissant décrit dans la Bible? Ce Dieu qui a sauvé Daniel de la fosse aux lions, qui a créé le ciel et la terre, qui a délivré Israël d’Egypte, qui a ressuscité des morts? Ce Dieu-là est pleinement capable de te faire devenir footballeur professionnel s’il a ce projet-là pour toi. Mais d’un autre côté, la Bible nous invite aussi à ne pas compter sur nos propres forces, mais sur celles de Dieu.
Ta valeur ne dépend pas de ta réussite dans le monde du foot. Admettons que tu n’y arrives pas, ce ne sera pas ta faute! Le foot est une bonne école de vie et un symbole de ce qui se passe dans la «vraie vie»: perdre des matchs, perdre la confiance de son entraîneur, subir les critiques des coéquipiers ou du public, tout cela est formateur. En foot, on est obligé de se relever des échecs et d’aller de l’avant sans se focaliser sur ce qui n’a pas fonctionné. De même dans la vie: si ton rêve ne se réalise pas, sauras-tu rebondir ou resteras-tu découragé par cette «défaite»? Mais l’avantage, par rapport au foot, c’est que ton entraîneur est Dieu: il te connaît parfaitement et sait ce qui est le mieux pour toi.

Je m'abonne à Just 4U | Achat au N° | Autres articles de ce N°