Les 6 idées fortes de la RJ et de la DNJ

image: Les 6 idées fortes de la RJ et de la DNJ
© Alliance Presse

Les rencontres de jeunesse ont fait fort ce printemps, avec 3500 jeunes à la RJ à Bulle et 3600 à la DNJ à Orléans. Et des centaines de personnes ont répondu aux appels lancés par les orateurs. Quels ont été leurs messages forts qui ont tant résonné dans les cœurs?

DNJ, Orléans (France), 8-10 mai

Voulu par Dieu
«Chacune de vos vies est voulue par Dieu», a clamé le pasteur Patrick Boudehent. Le hic, c'est que «rien dans notre société ne nous rappelle la présence de Dieu». Du coup, comme Samson, il est possible d'être voulu et appelé par Dieu, tout en vivant avec un cœur partagé et des problèmes non résolus. Le problème de Samson, qui l’a perdu, c'était sa relation avec les femmes. «Sépare donc ce qui est mauvais de ce qui est précieux», a encouragé le pasteur. En résumé: l’obéissance est la clé qui te permettra de vivre pleinement l'appel de Dieu pour ta vie.

2. Me voici!
Recevoir un appel, c'est bien. Y répondre, c'est mieux! «Dieu ne cherche pas 3500 personnes. Il en cherche une!», a enchaîné le pasteur René Delattre. «La solution aux problèmes de la France ne passe ni par la politique, ni même par l'Eglise, mais par toi et moi». Comment y répondre? En disant à Dieu: «Me voici!». «Quand des gens ont répondu ça à Dieu, leur vie a changé. Certes, ils ont été appelés à sortir de leur zone de confort, mais l'impossible est devenu possible là où Dieu les a envoyés.»

Pas de grâce à bon marché
Le missionnaire Timothée Paton a conclu la DNJ avec une bonne nouvelle. «Il n'y a pas de grâce à deux vitesses! L'amour inconditionnel de Dieu pour toi ne changera jamais, que tu rates ta vie -ce qui serait dommage- ou que tu t’engages à plein temps pour Dieu». Il a ajouté: «Le châtiment qui redonne la paix est tombé sur Jésus. C’est lui qui a ouvert le robinet de la grâce, personne ne peut le refermer». Une grâce à ramener chez toi, dans ton groupe de jeunes et ton Eglise.


RJ, Bulle (Suisse), 1-3 mai

1. Le ciel sur la terre
Le thème de la RJ était «Heaven on Earth», le ciel sur la terre. Le responsable jeunesse Yves Bulundwe a expliqué que pour amener le ciel sur terre, il s’agit de réellement vivre une vie de «chrétien». Ce terme signifie d’ailleurs «petit Christ», ce n’est pas juste une étiquette. Nous sommes appelés à vivre comme Jésus! Notamment par l’amour: «L’Eglise est le laboratoire de l’amour», c’est là qu’on s’entraîne à aimer son prochain. Puis cet amour doit sortir dans les rues. «Vis une vie qui reflète ta foi, une vie marquée par la recherche du surnaturel de Dieu!»

2. Oser la repentance
Denise Goulet, de Las Vegas, a expliqué que la repentance a transformé sa vie. Durant les premières années de son mariage, elle était souvent colérique contre tout le monde. Un jour, Dieu lui a demandé de demander pardon à l’Eglise. Elle, la femme du pasteur! «Cela m’a libérée et ôté un poids!». Elle n’a pas cessé ses crises de colère du jour au lendemain, mais a pu commencer un travail sur elle-même. «J’ai été surprise de la capacité de mon entourage à me pardonner! Les gens répondent favorablement lorsqu’on demande pardon!»

3. Dans la tempête
«Suivre Jésus signifie que tu acceptes son cadeau, la vie éternelle, pas que tu éviteras toutes les tempêtes!». Le pasteur Markus Wenz a pris pour exemple les disciples que Jésus «obligea à monter dans une barque et à passer de l’autre côté du lac». A ce moment-là, Jésus savait qu’ils se retrouveraient en danger en pleine tempête, mais il voulait leur enseigner à lui faire confiance et leur montrer la puissance de Dieu. «Là où tu as l’impression de traverser une tempête, cherche ce que Dieu veut t’apprendre!»

René Progin et Christian Willi

Je m'abonne à Just 4U | Achat au N° | Autres articles de ce N°