«Mon père a fait de la sorcellerie sur moi»  (Dr Just)

image: «Mon père a fait de la sorcellerie sur moi»  (Dr Just)
© Alliance Presse

«Quand j’étais petite, mon père m’avait fait de la sorcellerie à Cuba. Je suis maintenant chrétienne et je me suis fait baptiser. Est-ce que Dieu a brisé les chaînes de sorcellerie en moi?» (Coral, 13 ans)

Je dirais que tout est question de foi. Crois-tu que Jésus t'a sauvée, libérée, guérie et rachetée, qu'il a pardonné tes péchés sur la croix? Le mot «salut» en grec est «soteria», il signifie aussi délivrance. Donc en nous sauvant, Jésus nous a également guéris et délivrés par sa mort sur la croix. S’il a fait cela, alors il a également brisé les liens de sorcellerie en toi. Il s'agit maintenant de saisir cette réalité spirituelle par la foi, d’y croire réellement. Parfois, il est bon de prier à haute voix et de demander à Dieu précisément de pardonner à ton père qui a pratiqué la sorcellerie sur toi, et de te libérer ainsi de tout lien de sorcellerie et de toute malédiction, dans le nom et l’autorité de Jésus. Tu peux le faire avec un responsable d'Eglise qui a de l'expérience: cela en fera un événement particulier, un peu comme la conversion ou le baptême. Tu pourras revenir et repenser à cet événement lorsque le doute s'immiscera à nouveau dans tes pensées. La seule arme réelle de Satan contre nous est notre propre peur; or la Bible dit que l'Amour parfait (celui du Christ) chasse la peur!
Et donc, en résumé, je t’invite à te fonder sur les promesses de Dieu pour toi: quand tu es devenue chrétienne, tu as changé de statut et de nature. Tu es passée des ténèbres à la lumière, du royaume du diable au royaume de Dieu. Ce transfert est définitif, rien ne pourra te faire revenir en arrière. Jésus-Christ, le Seigneur de l’univers, est de ton côté et tu n’as pas à craindre le mal. Alors quand tu doutes, souviens-toi que ton statut est réellement différent: tu n’es plus une chenille, mais un papillon. Tes doutes peuvent exister, mais ils n’enlèvent en rien la réalité: même si tu peux parfois te sentir une chenille, tu es en réalité un papillon. Que Dieu te bénisse et te fortifie en lui.

Dr Just

Je m'abonne à Just 4U | Achat au N° | Autres articles de ce N°