«La Bible m'apporte la paix»

image: «La Bible m'apporte la paix»
© Alliance Presse

Stanislas, 18 ans, aime lire sa Bible et passer ce moment privilégié avec Dieu où il peut se ressourcer et trouver des réponses aux questions qu’il se pose. Il voit au moins trois avantages à méditer la Bible.

Elle le ressource
Pour Stanislas, la Bible est la Parole de Dieu. Au travers d’elle, Dieu peut lui parler personnellement. « La Bible représente presque un essentiel pour moi. En elle, je trouve une telle paix intérieure ! ». Il explique que parfois, il ressent la Parole si fortement que des larmes de joie coulent de ses yeux. Mais d’autres fois, quand il ne ressent rien de particulier, il est content d’en apprendre simplement plus sur le contenu de la Bible. « Il m’est souvent arrivé d’ouvrir la Bible au hasard et de tomber pile sur un passage répondant aux questions qui me trottaient dans la tête depuis quelque temps ». Stanislas voit la Bible comme l’outil indispensable de tout chrétien. « C’est un moyen de ressourcement accessible à tous ! »

Elle affine son jugement
La lecture de la Bible lui permet aussi de porter un jugement plus critique sur ce qu’il entend au culte et de mieux comprendre les messages qui y sont prêchés. « Dans la vie de tous les jours, je remarque qu’une bonne connaissance biblique m’aide à contredire les mauvaises idées reçues que peuvent avoir certaines personnes, par rapport à la Bible ». Pour lui, ce n’est pas un problème de lire plusieurs fois le même texte, mais plutôt une richesse. « Cela apporte une meilleure compréhension et permet aussi de remarquer des choses que l’on ne voyait pas avant, à la première lecture. »

Elle le métamorphose
« J’ai la chance de lire une Bible pour jeunes avec des explications sur certaines métaphores. Mais il m’arrive bien sûr de ne pas toujours tout comprendre non plus ». Stanislas lit sa Bible tous les soirs avant de s’endormir, « sauf en cas de fatigue extrême ». Quelquefois, il le fait aussi en appliquant la Lectio Divina*. Mais s’il n’a pas envie de lire, il ne se force pas. « Inutile de la lire comme on lirait un roman ennuyeux pour les cours. »
Il lui arrive aussi de l’ouvrir pendant la journée si une question lui trotte dans la tête ou s’il en ressent le besoin. Stanislas explique qu’il a commencé à lire sa Bible lorsque les choses ont été sur le point de mal tourner pour lui. « A travers elle, j’ai pu écouter Dieu me parler. Elle m’a métamorphosé sur tous les plans. »

*Lectio Divina : technique de lecture biblique où l’on commence par lire un texte, puis on prend un temps de réflexion et de méditation sur ce qu’on a lu. On poursuit par un temps de prière et l’on termine par une écoute silencieuse de Dieu.

Gaëlle Monayron

Je m'abonne à Just 4U | Achat au N° | Autres articles de ce N°