«L’Ancien Testament, je n’y comprenais rien»

image: «L’Ancien Testament, je n’y comprenais rien»
© Alliance Presse

Etudiant à la Sorbonne, Anthony Perrot esat passionné par l’Ancien Testament. étrange? Pas du tout! Il t’explique pourquoi.

Comment en es-tu venu à t'intéresser à l’Ancien Testament?
L’Ancien Testament (AT) m'a tout d'abord passionné car... je n'y comprenais rien! Pourquoi Dieu, qui a choisi de se révéler à travers la Bible, a-t-il permis que plus de la moitié des livres qui la composent soient si obscurs pour moi? Comment des livres si anciens pourraient-ils avoir un impact sur ma vie aujourd'hui? C'est par ces questions qui ont piqué ma curiosité que je me suis approché de l’AT.
Aujourd'hui, j’en suis passionné!

Qu'est-ce qui t’intéresse particulièrement?
L’AT est un ensemble de livres très divers : ils racontent des histoires séparées parfois par des siècles et qui ont eu lieu dans des cultures très différentes. Justement, j’aime me considérer comme un détective de l’Histoire. Et puis, dans l’AT, il y en a pour tous les goûts. Si l'on ose la comparaison avec le cinéma, ceux qui se passionnent pour les romances se délecteront à la lecture des récits de rencontres de jeunes amoureux, comme Rébecca et Isaac (Gen. 24-27). D'autres qui se passionnent pour le fantastique se creuseront les méninges avec les visions du prophète Daniel (Dan. 7).

Quel intérêt les chrétiens d’aujourd’hui ont-ils à lire l’Ancien Testament?
D’abord, il n’y aurait pas de chrétiens sans l’Ancien Testament. En fait, l’Ancien Testament était la Bible des auteurs du Nouveau Testament. Ce dernier est d'ailleurs rempli de citations de l'AT : on ne peut bien comprendre le Nouveau Testament que si l’on connaît l’Ancien.
Connaître l’AT, c’est ensuite savoir d’où l’on vient depuis le jardin d’Eden, en passant par l’élection d’Abraham, jusqu’à la promesse d’un Messie qui viendrait nous sauver. L’AT fait partie de notre héritage en tant que chrétiens.
Finalement, l'AT fournit encore des réponses à des grandes questions de société : par exemple, l'origine de l'existence humaine, l'écologie, le traitement des réfugiés, la gestion de l'argent des Etats riches.

Est-ce que tout chrétien doit lire l'AT une fois dans sa vie?
Oui! Mais à l'exemple d'un jeu vidéo de tactique, on ne pourra pas en percer tous les mystères du premier coup. Il faudra user de patience et peut-être commencer par le niveau «débutant», par les sections qui nous semblent les plus faciles d'accès, pour conclure par les niveaux les plus difficiles. Il ne faut pas hésiter à aller chercher des «codes » si l'on est bloqué à une étape de la lecture, en fouillant dans les notes de la Bible ou en demandant conseil à un «gamer biblique» plus expérimenté. J'ai par exemple mis des années avant de m'intéresser aux livres des Chroniques. Aujourd'hui, après les avoir étudiés, je les apprécie!

Comment aborder l'AT pour que cela enrichisse ma foi?
Il faut d’abord se laisser interpeller par des livres qui nous parlent de manière intuitive. Les Psaumes sont de belles prières et peuvent nourrir notre vie de prière. Les Proverbes nous indiquent la voie de la sagesse à l’heure où les repères dans la société ont presque disparu.

Propos recueillis par Christian Willi

Je m'abonne à Just 4U | Achat au N° | Autres articles de ce N°