Scientifique et chrétien, est-ce possible?

image: Scientifique et chrétien, est-ce possible?
© Alliance Presse

La question qui tue de cette édition

«Je ne suis pas du tout mal à l’aise d’être chrétien et scientifique, parce que ma foi donne un sens à ce que je fais! Plus j’étudie la nature grâce à la science qui me la révèle, plus j’admire Dieu qui l’a faite». Ces mots, ce sont ceux de John Lennox, professeur de mathématiques à Oxford, qui s’exprimait il y a quelques mois devant 500 étudiants à Lausanne. Pour lui, être un scientifique chrétien, c’est possible, et c’est même mieux qu’être un scientifique athée! Il sait de quoi il parle, John Lennox, lui qui est habitué à débattre avec des athées de renom, tels Stephen Hawking ou Richard Dawkins.

Les plus grands scientifiques étaient chrétiens
Le christianisme donne une plus grande pertinence à la recherche scientifique. Historiquement, «la foi a été un moteur pour des scientifiques comme Kepler, Newton ou Galilée. Einstein ne pouvait pas imaginer un scientifique sans foi: la foi dans le fait que l’univers est rationnel. Car on ne peut pas faire de science si l’on n’a pas la foi que c’est possible, qu’il y a un Dieu intelligent derrière l’univers et l’esprit humain qui fait la science». Et pan! Si l’on veut être honnête, on doit donc affirmer que toutes les tentatives d’expliquer la naissance de l’univers autrement que par l’action d’un Dieu manquent de crédibilité.

La science ne peut pas dire «pourquoi»
La science et la foi ne sont donc pas contradictoires. Par contre, la science ne peut pas aller aussi loin que la foi. La science ne répondra jamais aux «pourquoi», aux questions finalement les plus importantes. «C’est une erreur de penser que ce que la science ne dit pas, l’homme ne peut pas le savoir», remarque John Lennox. Ce n’est pas à la science de dire si Dieu existe ou non. C’est comme un boulanger qui veut donner des leçons à un astronaute de la NASA: ce n’est pas son domaine.
Les scientifiques athées ont tort d’accuser les chrétiens d’être un peu idiots et de comparer la foi en Dieu en une croyance au père Noël. «L’athée Stephen Hawking prétend que la religion est un conte de fées pour les gens qui ont peur du noir. Je lui réponds que l’athéisme est un conte de fées pour les gens qui ont peur de la lumière!»

La foi change des vies, l’athéisme non
Les gens disent parfois que la science est «testable» et repose sur du concret, alors que la foi est juste un truc vague, sans fondement. John Lennox n’est pas d’accord: «Je n’aurais pas été chrétien pendant une nanoseconde si je n’avais pas testé ma foi. Elle est basée sur des évidences. Dieu s’est révélé à l’homme en la personne de Jésus-Christ. Il apporte la paix avec Dieu, la solution au péché, une nouvelle puissance pour vivre, un nouvel espoir, un sens à la vie. Si Dieu m’a ouvert l’esprit, il peut ouvrir le vôtre. Je lance parfois ce défi: je vous amène l’an prochain 500 personnes dont la vie a été transformée par Dieu, amenez-moi 500 personnes dont la vie a été transformée par l’athéisme.»

Jérémie Cavin

Je m'abonne à Just 4U | Achat au N° | Autres articles de ce N°