Les sept «Je suis» de Jésus

image: Les sept «Je suis» de Jésus
© DR

Quels sont les sept objets qui te représentent? Quand il était sur terre, Jésus s’est présenté de sept manières, qui nous permettent de comprendre qui il est.

«Je suis le pain de vie»
Dans Jean 6, 35, Jésus se présente comme étant le pain de vie. Il utilise l’un des aliments de base de l’époque, un élément essentiel à la survie. Il fait référence à la faim et la soif, mais pas seulement physiques: il s’agit surtout d’une faim et d’une soif spirituelles, une faim et une soif éternelles de vivre dans la présence de Dieu. Les ressens-tu?

«Je suis la lumière du monde»
Jésus se présente comme étant la lumière du monde en Jean 8, 12, en opposition aux ténèbres. Ces ténèbres, on les connaît aujourd’hui à peine, tant nos villes sont éclairées de jour comme de nuit. L’obscurité spirituelle, elle, n’a pas changé: nous expérimentons souvent les mêmes ténèbres que tout croyant. Jésus nous invite à laisser la lumière de Dieu nous éclairer. Sur quel(s) domaine(s) pourrais-tu rechercher cette lumière divine?

«Je suis la porte»
Si une porte est fermée, alors personne ne peut la franchir, même si nous en avons le plus grand désir. Dans Jean 10, 9, Jésus ne laisse aucun doute: la porte qu’il représente est toujours ouverte. La seule condition réside dans notre choix de passer par lui, c’est-à-dire de croire en qui il est et en ce qu’il a fait pour nous. Ce choix t’appartient aussi!

«Je suis le bon berger»
Les tâches du berger sont multiples! Prendre soin des brebis, repousser les menaces, soigner les blessures, etc. Sans lui, les brebis ont peu de chances de survie. En Jean 10, 11, Jésus se présente même comme étant un bon berger. Cela laisse supposer qu’il y a d’autres bergers, qui ne sont pas forcément bienveillants. En connais-tu?

«Je suis la résurrection et la vie»
Après avoir prononcé ces paroles en Jean 11, 25, Jésus l’a prouvé à la croix: il est celui qui a vaincu la mort, car il est ressuscité et il est monté auprès du Père. Il vit donc éternellement. La bonne nouvelle dans tout cela, c’est qu’il nous promet à nous aussi une vie éternelle, sans fin, dans la présence du Père. Quelle grâce!

«Je suis le chemin, la vérité et la vie»
Trois en un! Cette seule affirmation de Jésus que l’on trouve en Jean 14, 6 nous promet qu’en lui nous trouvons: le chemin, celui qui nous emmène auprès du Père, la vérité, celle qui dit que nous sommes pécheurs et que nous avons besoin d’un sauveur et la vie, celle qui se restaure sur cette terre et se poursuit dans l’éternité.

«Je suis la vraie vigne»
Le mot vigne désigne le cep, le tronc depuis lequel poussent les tiges de vigne. Jésus veut donc être le centre de notre vie, de notre foi. Avec cette affirmation de Jean 15, 1, Jésus montre aussi qu’il vient au milieu de l’histoire de son peuple, qui est présenté plus d’une fois dans l’Ancien Testament comme une vigne dont prend soin le grand vigneron. Tu fais aussi partie de cette grande histoire: laisses-tu Jésus devenir le centre de ta vie?
Si tu veux aller plus loin, sache qu’il existe un RDV spécial «Je Suis» (éd. Ligue pour la lecture de la Bible). Il te permettra de vivre quatorze jours de méditations autour de cette thématique.

Par Nathalie Perrot, animatrice pour la ligue de la lecture de la Bible, nathalie@just4u.org

Je m'abonne à Just 4U | Achat au N° | Autres articles de ce N°