Comment gérer la prophétie?

L’apôtre Paul parle du don de prophétie parmi les premiers chrétiens. De quoi s’agit-il? De la capacité, chez un disciple de Jésus, de percevoir des messages que Dieu souhaite transmettre par l’action du Saint-Esprit et de les rendre accessibles aux destinataires. Cela peut prendre des formes très variées, du partage de versets bibliques, jusqu’à des images haute définition, en passant par des actes. Paul dit que ce don a pour but d’encourager, exhorter, guider et avertir.



Tout chrétien peut-il prophétiser?
Paul l’aimerait, en tout cas. C’est son désir pour les chrétiens de Corinthe. Par extension, on peut inclure les disciples du monde entier.

Comment faire la distinction entre un médium et un prophète?
Le medium est associé à un don de voyance, souvent contre rémunération, sans divulgation de l’origine des messages, ce qui la range dans la catégorie des sciences occultes. Le prophète exerce son don sous l’influence la plus exclusive possible du Saint-Esprit, sans tarif ni remboursement en cas d’erreurs.
Les paroles données par des voyants ressemblent beaucoup à celles données par des authentiques prophètes, mais il y manque le message divin; elles induisent la crainte, la mise en avant déséquilibrée d’un individu ou des promesses hors du cadre biblique.

Comment discerner une prophétie véritable d’une fausse?
Vous avez raison, la Bible dit qu’il est important de bien examiner le contenu des paroles prophétiques et de rejeter celles qui ne sont pas bonnes. Idéalement, la vraie prophétie est pleinement en accord avec la Bible.
C’est intéressant de regarder la fabrication de la prophétie: le message dont Dieu est l’auteur passe par les émotions, les perceptions subjectives et les interprétations de la personne qui prophétise. A cette influence charnelle peut s’ajouter des influences pirates, spirituelles, donc, qui tordent le message divin. Il est étonnant de constater que dans les milieux campagnards, les paroles prophétiques ont souvent des images de champs, de plantes, de choses concrètes et dans les milieux urbains ou académiques, ce sont souvent des références bibliques et des pensées un peu plus techniques ou conceptuelles qui apparaissent. Il y a un aspect humain dans les prophéties. Mais celui-ci n’est pas dominant, il porte sur la forme plutôt que sur le cœur du message lui-même. Evidemment, la part pirate est souhaitée nulle.

Une prophétie peut-elle être vraie même si elle ne s’accomplit pas?
Oui, il ne faut pas confondre «promesse biblique» et «parole prophétique». Les premières s’accompliront à coup sûr, les secondes dépendent, au moins en partie, du libre arbitre humain. Nous ne sommes pas des pantins aux mains de Dieu. Il se peut que nous devions aligner nos choix, dans un certain domaine, avec ceux proposés dans une prophétie.

Que dire de ces prophéties qui n’ont abouti à rien?
Il peut y avoir un problème de timing. Il faut patienter encore pour voir leur accomplissement.
Mais de manière générale, passablement de prophéties «tombent à terre» comme un grain qui ne germe pas. On sait que cela demande de les noter, de prier à leur sujet pour mieux comprendre.

Comment savoir si une prophétie vient vraiment de Dieu?
Est-elle en accord avec la Bible? Glorifie-t-elle Dieu? La parole donnée est-elle constructive? Laisse-t-elle le destinataire libre d’y entrer? La prophétie comporte-t-elle des influences perçues comme obscures? Est-ce que l’on peut discerner une influence mauvaise? La personne qui a donné la prophétie suit-elle Jésus?

Si je reçois une pensée dans un temps de prière, par exemple, comment savoir si c’est une prophétie?
En la vérifiant à l’aide des questions ci-dessus, mais aussi en s’exerçant beaucoup pour reconnaître de mieux en mieux la voix de Dieu.

A quoi servent les prophéties contemporaines, si tout semble avoir été dit dans la Bible?
On observe, notamment dans les épîtres du Nouveau Testament, que Dieu aime guider ses disciples par une communication simple et inspirée, accessible à tous. Vu que notre Dieu ne change en rien, il ne semble pas raisonnable de penser qu’il préfère se taire de nos jours.

Quelles sont les principales prophéties de la Bible qui n’ont pas encore été accomplies? Est-ce qu’il y a un risque pour qu’elles ne se produisent jamais?
Aux yeux des chrétiens, Jésus a accompli un grand nombre de prophéties de l’Ancien Testament relatives à la venue du Messie, mais il reste encore, au moins, celle de son retour glorieux. Les prophéties apocalyptiques doivent encore se réaliser, comme celle touchant au rôle futur du pays d’Israël. Le fait qu’elles vont toutes s’accomplir ne semble pas trop soulever de doutes, mais l’instant de l’accomplissement de certaines d’entre elles semble dépendre de l’obéissance du peuple de Dieu.

Je m'abonne à Just 4U | Achat au N° | Autres articles de ce N°