Je ne suis pas superstitieux, cela porte malheur

Passer sous une échelle, croiser un chat noir ou tomber nez à nez avec un trèfle à quatre : voilà des superstitions bien connues et souvent dérisoires. Mais les superstitions peuvent être bien plus subtiles

Une superstition est une croyance irrationnelle en la valeur heureuse ou funeste de certains signes : signes dans la nature, situations dans la vie de tous les jours, nombres, prénoms ou habitudes diverses, il y en a de toutes les sortes !
Tout comme les différentes croyances, rites ou religions du monde, les superstitions révèlent la peur de l’avenir. On veut trouver des causes et des explications ailleurs que dans le hasard, au-delà de ce qui est visible. Dans la Bible, Dieu dit qu’il a mis dans le cœur de l’être humain la pensée de l’éternité. Mais plutôt que de chercher un système d’explication, Dieu a voulu depuis le commencement que nous cherchions en lui des réponses.

La différence entre foi et superstition, c’est Dieu
Certains chrétiens qui voient Dieu leur parler au travers de la nature ou d’événements seront taxés de superstitieux. Or la Bible souligne la différence entre la foi et la superstition. A la base de la superstition, on trouve la crainte : crainte du malheur, des coups du sort, des mauvaises influences. Contre elle, on cherche des garanties, l’assurance d’avoir un pouvoir sur les éléments. Le propre des superstitions est d’enfermer, jusqu’à l’esclavage.
Au contraire, la foi s’abandonne à Dieu. Dans Romains 8,36, on lit : « Vous serez réellement libres »; libres de tout ce qui nous empêche de faire confiance à Dieu, libres des croyances qu’il va nous arriver un malheur si nous faisons ceci ou cela. Dieu veut nous rendre libre de nos peurs. Mais pour cela, il désire être l’acteur principal.

Les superstitions chrétiennes
Ce n’est pas seulement dans les sociétés païennes que les superstitions ont élu domicile. Même dans les milieux chrétiens, celles-ci peuvent être observées : « Si je fais un signe de croix, je serai béni ! », « je me suis marié le samedi le 7.7.2007, mon mariage sera plus fort ! », « je ne peux pas jeter cette vieille bible à la poubelle… c’est quand même sacré ! »
Certains essaient d’obtenir des bénédictions au travers des superstitions : porter sur soi un billet d’un pasteur célèbre, ou un morceau d’une tente où s’est tenue une réunion chrétienne (authentique), donner de l’argent à une œuvre chrétienne pour être guéri ou en récolter dix fois plus, jeûner assez longtemps pour être pardonné : la vérité, c’est que Dieu n’a pas besoin de ça pour nous bénir ou nous pardonner ! Il n’a besoin de rien d’autre que sa grâce. Demandons-nous quelles sont les motivations à nos actions. Est-ce simplement pour être béni  ? Ou est-ce réellement par amour pour Dieu  ? Un amour sincère qui le recherche lui avant tout  ?
Je peux passer sous une échelle ou porter le numéro 13 sans craindre de malheur ! N’ayons pas peur de ce que l’avenir nous réserve, Dieu connait toute chose et nous pouvons nous appuyer sur lui à chaque instant.


Letty

Je m'abonne à Just 4U | Achat au N° | Autres articles de ce N°