Je profite des vacances pour me rapprocher de Dieu

image: Je profite des vacances pour me rapprocher de Dieu
© Alliance Presse

Après le stress de l’année scolaire, les leçons à réviser et les examens, l’heure est aux vacances. Comment abordes-tu ces semaines propices au farniente? Plutôt du genre hyperactif? Ou alors tu es du style à ne rien planifier, à te dire que «les vacances, c’est les vacances»? Comment aménager ton emploi du temps pour ne pas laisser Dieu aux vestiaires? Cinq clés pour des vacances réussies!

1) Choisis au lieu de subir
Tu peux choisir de passer des moments avec Dieu! Si tu es une personne plutôt active, que tu cours dans tous les sens pour être certain de ne rien manquer entre les camps, les repas entre amis, la visite à la grand-maman, le séjour en Corse et les projets mis en suspens (apprendre à jouer de la guitare, réparer le vélo, etc.), planifie une journée, un week-end ou une semaine sans rien dans l’agenda, où tu peux prendre du temps pour Dieu. Si tu es du genre à rester couché pendant deux mois avec des brins d’herbe entre les orteils en attendant le super projet qui ne sera pas venu, réfléchis à ce que tu aimerais faire avec ce temps à disposition.

2) Pense à toi, aux autres et à Dieu
Il y a ceux qui, à force de dire oui à tous les projets des autres, de visiter la famille, de tondre la pelouse ou de rendre service à leurs amis, ne font rien pour eux. Ou ceux qui, pendant les vacances, ne pensent qu’à leur bien-être. La clé? L’équilibre entre ce que tu fais pour toi, pour les autres et pour Dieu, même si certaines activités touchent les trois domaines.
Une idée: offre la première heure de la journée à Dieu pour qu’il te guide dans tes choix. L’avantage, en vacances, c’est que cette heure peut être prise aussi bien à 8h qu’à 11h. Elle peut même prendre la forme d’un petit déjeuner au soleil, d’une promenade en forêt, d’un temps en musique, sans être stressé par le train qui part à l’école dans sept minutes.

3) Fixe des objectifs réalistes
Souvent, en rentrant d’un camp chrétien, il m’est arrivé de me fixer des objectifs idéaux mais irréalisables: je lisais la Genèse avec assiduité, m’essoufflais avec l’Exode et perdais mes résolutions en arrivant au Lévitique. A Noël, je réalisais qu’après avoir lu cent chapitres de la Bible en trois semaines, je ne l’avais plus ouverte depuis début septembre.
Si, pendant tes vacances, tu te fixes des objectifs réalistes, tu éviteras de sombrer dans le découragement. Par la suite, sers-toi de tes succès comme d’un tremplin pour monter la barre. Par exemple, lors de ta première semaine de vacances, tu peux te fixer comme objectifs de réparer ton vélo (soi), d’aider tes parents au jardin une matinée (autres) et de lire la lettre aux Colossiens (Dieu).

4) Essaie de cerner tes faiblesses
Généralement, nous connaissons assez bien nos faiblesses. La télévision, internet et les jeux en ligne, s’ils sont mal gérés, peuvent nous bouffer notre temps. Une idée: planifie une journée sans TV ni ordinateur. Tu pourras utiliser les heures ainsi «gagnées» pour réaliser les choix conscients que tu t’es fixés.

5) Sois attentif aux surprises de Dieu
Les scénarios de Dieu valent parfois mieux que tous nos projets. Dieu a certainement des surprises en réserve pour toi pendant ces vacances. Un été, alors que le début d’un camp dans lequel j’étais impliqué approchait, il nous manquait toujours un moniteur. Avec des amis, nous rentrions d’un concert. De retour au parking, les pneus de notre voiture avaient été crevés. Nous étions sans outils, dans un bled perdu, quand un jeune est venu nous aider. Sans nos pneus crevés, nous n’aurions jamais discuté avec lui. Quelques jours plus, il arrivait au camp comme moniteur.

Christian Schneeberger

Je m'abonne à Just 4U | Achat au N° | Autres articles de ce N°