La fin du monde est proche...

image: La fin du monde est proche...
© Alliance Presse

Comment réagirais-tu si, un soir, toutes les chaînes télévisées du monde annonçaient toutes en même temps la fin du monde pour la semaine suivante, et que tous les médias et tous les scientifiques confirmaient la nouvelle? Brrr, ça te ferait froid dans le dos, non? Mais en fait, as-tu déjà réfléchi à la fin du monde? Et peut-on s’y préparer?

P rès de la moitié des Suisses (45%) pensent que notre terre et la vie ici-bas cesseront une fois. Et pour les moins de trente ans, cette proportion monte même à 60%! La fin du monde, ce n’est donc pas juste un mauvais gag de science-fiction, ça pourrait bien arriver un jour...

Hollywood aime la fin du monde
Le cinéma ne se prive pas de nous faire peur avec ça. La fin du monde selon Hollywood s’est déjà produite des dizaines de fois et pour différentes raisons. Dans Je suis une légende, c’est un virus qui n’a laissé en vie que quelques zombies et un homme seul avec son chien, Will Smith. Dans Le jour d’après, une catastrophe climatique a détruit et tué des millions de personnes. Dans La Route, Viggo Mortensen est l’un des derniers survivants après l’explosion du monde.
Et on ne compte pas le nombre de films mettant en scène des invasions extraterrestres, des catastrophes nucléaires, des éruptions volcaniques, des inondations généralisées ou encore la menace d’un astéroïde géant. Dernier film en date, 2012. Et celui-là, il a fait parler de lui, parce que figure-toi que plus d’1% de superstitieux croit à ce scénario selon lequel la fin du monde serait programmée au 21 décembre 2012, comme l’ont annoncé les Mayas.

La Bible en parle, et ça arrivera!
Mais Dieu, qu’en dit-il, de la fin du monde? Elle arrivera quand? Et comment? Sur la question «quand», la Bible nous apprend que personne n’en sait rien (Matt. 24,36). Même pas les Mayas. Cela arrivera d’une minute à l’autre, quand Dieu l’a décidé. A ce moment-là, ton monde cessera. Tout ce qui fait ta vie disparaîtra, sera changé: ton iPhone, ton maquillage, tes habits, tes canettes de coca et tes cahiers d’études ne te serviront plus à rien. Les relations que tu as avec ta famille, tes amis, tes profs, tes ennemis, tes coéquipiers de club sportif, ne seront plus jamais comme avant.
--PAGE--
Si c’était demain, je ferais quoi aujourd’hui?
Alors pose-toi cette question: que ferais-tu aujourd’hui si la fin du monde et de ton monde était vaiment programmée pour demain? Tourne la page pour découvrir dans le micro-trottoir ce que certains ont répondu à cette question. Ce qui ressort, c’est que plusieurs auraient envie de régler leurs questions existentielles et de parler de Jésus à leurs amis et aux membres de leur famille qui ne connaissent pas Dieu personnellement. Beaucoup d’autres passeraient simplement du temps avec ceux qu’ils aiment, pour la simple joie d’être ensemble encore un moment.
Tu vois, si la fin du monde était pour demain, tu profiterais de faire aujourd’hui des choses vraiment importantes: profiter pleinement de ceux que tu aimes et régler ta relation avec Dieu. Mais alors je te pose une question: pourquoi ne pas faire déjà aujourd’hui de chaque jour une fête, un moment qui vaut la peine d’être vécu? Ce serait dommage d’arriver soudain à la fin de ta vie et de te dire: zut, je suis passé à côté de l’essentiel… Cela ne veut pas dire «faire la noce» comme un malade et te donner le droit de vivre plein de choses que tu sais mauvaises, évidemment… Mais juste oser faire une dernière fois ce qui est vraiment bien et utile!

Après, il y a quoi?
Il y a encore une question importante à se poser: la fin du monde, c’est cool ou c’est lourd? Ben ça dépend de quel côté tu te trouves. Dieu nous dit de veiller, d’être prêt. Si pour toi Dieu n’est pas vraiment important et que tu te dis «je réglerai cette question plus tard», la fin du monde pourrait faire très mal et tu risquerais de te retrouver pour l’éternité dans ce lieu qu’on appelle l’enfer… Par contre, si tu te sais en paix avec Dieu et que tu vis ta vie pour lui plutôt que pour toi, alors tu as une magnifique promesse: le ciel, ça existe vraiment et tu y iras.
Comment en être sûr? «La résurrection du Christ est la preuve pour les croyants que la mort n’aura pas le dernier mot. Elle confirme les promesses bibliques, qui annoncent un monde nouveau, juste», explique le théologien Claude Baecher. Donc: comme Jésus est ressuscité et monté au ciel, tu peux être sûr que toi aussi tu vivras une nouvelle vie, même après la fin de ton monde, et que tu monteras dans ce ciel. Et là-haut, ce sera encore mieux que maintenant, chaque jour un bonheur total. En attendant, profite de bien utiliser cette vie que Dieu t’accorde dans ce monde et de savourer chaque journée comme si c’était la dernière.

Jérémie Cavin

Je m'abonne à Just 4U | Achat au N° | Autres articles de ce N°