La Lectio divina, une formule magique?

image: La Lectio divina, une formule magique?
© Alliance Presse

Pourquoi ne pas prendre une soirée pour découvrir la Bible et se plonger dans une thématique avec une approche différente de d’habitude? C’est ce que la Lectio divina te propose. Alors prépare quelques bougies, un passage biblique et c’est parti!

La lectio divina? C’est quoi, ce nom bizarre ? Même si ça sonne comme un truc d’un autre temps, tu découvriras que cette méthode relancée par une centaine de jeunes à Milan commence à se faire gentiment sa place dans nos contrées. Elle est née de l’habitude de lecture et de méditation des tout premiers chrétiens. «Lectio» pour lecture et «divina» pour divin.

C’est une méthode qui favorise des partages profonds et méditatifs en groupe. Un bon complément aux études bibliques, qui sont plutôt un examen approfondi des textes.

Je te propose de découvrir une des manières de la vivre en quatre points. Tu comprendras vite comment les appliquer! Expérience faite, je te conseille de choisir un texte pas trop long. Une quinzaine de versets au maximum.

1. La préparation
Imprime sur une feuille le passage biblique que tu distribueras aux participants avec un crayon. Comme ça, tout le monde a la même version du texte! Puis, demande aux gens de former des petits groupes de quatre ou cinq personnes environ. Ensuite, prie à haute voix pour que le Saint-Esprit conduise votre lecture. Et c’est parti.

2. Première lecture du texte
A haute voix, la personne qui dirige la Lectio lit le texte. A la fin de la lecture, dans le silence, chacun souligne un mot, une phrase, qui l’a touché dans ce texte. Puis, à tour de rôle, le lit à haute voix aux autres. Le même mot ou phrase peut ressortir plusieurs fois, ce n’est pas un problème du tout! Mais attention, il est interdit d’intervenir, de réagir à ce que les autres partagent. On les écoute en entier et jusqu’au bout! C’est un exercice passionnant!

3. Deuxième lecture Temps de méditation personnelle d’environ dix minutes : réfléchis à ce que le texte te dit. Tu peux même l’écrire sur ta feuille. Ensuite, on partage ses réflexions aux autres. Comme pour la première étape, il est interdit d’intervenir.

<b>4. Troisième lecture

Pour celle-ci, je conseille qu’une personne lise le texte et que les autres l’écoutent en fermant les yeux. On découvre le texte d’une manière encore différente quand on se contente de l’écouter et non de le lire sur sa feuille! Pour cette dernière étape, l’idée est de répondre au texte par la prière. Pour ceux qui le désirent, ils peuvent le faire par écrit. On peut terminer par une prière finale.

Et voilà! Tu sais tout pour te lancer et vivre cette expérience! C’est un temps magnifique que je t’encourage à vivre dans ton groupe de jeunes.

Je m'abonne à Just 4U | Achat au N° | Autres articles de ce N°