«Je combats mes mauvaises pensées»

image: «Je combats mes mauvaises pensées»
© Alliance Presse

T’es-tu déjà demandé ce que diraient tes amis s’ils entendaient tout ce que tu penses? Heureusement que ce n’est pas le cas, non? Parce que nos pensées ne sont pas toujours très glorieuses… Mais est-ce grave? Devrait-on prendre d’autres habitudes?

Nous avons tous des pensées négatives et positives. Le constat va encore plus loin: les pensées ne sont pas sans effet, elles nous influencent. Le roi Salomon l’a dit: «Avant tout, prends garde à ce que tu penses au fond de toi-même, car ta vie en dépend.» (Prov. 4,23) Notre vie entière dépend ce que nous pensons sur nous-mêmes, sur nos amis, sur nos relations et sur Dieu. La qualité de ma vie quotidienne est influencée par la qualité de mes pensées.

Besoin d’une opération cardiaque
Mais d’où viennent mes pensées? De mon cœur! «Car c'est du cœur que viennent les mauvaises pensées, les meurtres, les adultères, les impudicités, les vols, les faux témoignages, les calomnies.» (Matt. 15,19). Autrement dit, toutes nos bêtises et erreurs sont enracinées dans nos pensées. Et si nos pensées ne sont pas toujours honorables, c’est parce que le cœur humain est corrompu par le péché. Notre cœur est comme une source de vie encore sale et notre bouche une fontaine d’où sort cette eau.
Heureusement, nous connaissons le plus grand médecin et spécialiste cardiaque du monde: Jésus-Christ. Nous avons tous besoin que Dieu opère notre cœur et le transforme.

Nous focaliser sur Dieu
Maîtriser ses pensées ne va donc pas sans l’aide de Dieu. L’objectif du grand médecin: que nos pensées ressemblent toujours plus aux siennes. Pour y arriver, nous devons mettre le bon objectif. Avec un appareil de photo, je ne peux pas tout prendre en photo, mais je règle tous les paramètres et je mets l’objectif sur un détail pour avoir une bonne image. C’est la même choses avec nos pensées: nous devons nous focaliser sur Dieu pour ajuster nos pensées aux siennes et avoir le discernement pour voir ce que nous pouvons changer. Le maître-mot: remplacer! Remplacer ce qui est peu glorieux par ce qui plaît à Dieu… Car les pensées, ça se rumine! Alors qu’est-ce qui va le plus occuper tes pensées? Philippiens 4,8 nous dit: «Au reste, frères, que tout ce qui est vrai, honorable, juste, pur et aimable, que tout ce qui mérite l'approbation, ce qui est vertueux et digne de louange soit l'objet de vos pensées». Songe encore à cet adage: «Sème une pensée, tu récoltes un acte. Sème un acte, tu récoltes une habitude. Sème une habitude, tu récoltes un caractère. Sème un caractère, tu récoltes une destinée.»

Par Guillaume Saehr

Je m'abonne à Just 4U | Achat au N° | Autres articles de ce N°