De l'évolution à la création

image: De l'évolution à la création
© Alliance Presse

A un moment de sa vie, David a remis en question ce que la Bible disait sur la création. Mais au fil du temps, des recherches approfondies l’ont assuré que la création était plus crédible que l’évolution. Il donne son témoignage.

Je me suis toujours posé beaucoup de questions. Je posais des colles à mes enseignants de l’école du dimanche à propos des paradoxes qui semblent apparaître dans la Bible, j’énervais mes frères et sœurs en posant vingt questions à la minute pour comprendre le plus infime détail d’un film d’intrigue. Je croyais en Dieu aussi, avec une foi d’enfant, et je m’étais mis à le rechercher personnellement par une lecture passionnée de la Bible. Mais à 15 ans, je me suis retrouvé face au plus grand défi de ma vie: le doute.
J’avais accumulé un nombre énorme de questions sans réponse, d’une part parce que mes amis non-croyants testaient ma foi, d’autre part à cause de l’image du monde véhiculée par certains cours à l’école. La pire de mes questions était celle-ci: «Comment se fait-il que tout le monde, y compris les gens instruits, croient à l'évolution? Ne s’agit-il pas d’une vision du monde plus cohérente que la Bible avec ses histoires de serpents et de fruits qu'il ne faut pas manger?». A priori, l’évolution fait beaucoup plus sérieux.

«Je ne croyais plus à la Genèse»
Alors, à contre-cœur, j’ai commencé à détruire ma vision biblique des origines du monde, tout en restant chrétien. Je ne croyais plus à la Genèse. Mais en cassant ces fondements, ma foi était devenue branlante et je sentais que si la Bible me mentait pour ce qui est des origines, elle pouvait aussi me mentir pour le reste. A 16 ans, je suis donc tombé dans une grande dépression, car le doute me montrait un monde sans Dieu. Et sans Dieu, je ne voulais pas vivre. J'aimais ce Dieu, pour autant qu'il puisse exister... Dès que j'avais un semblant de réponse à une de mes questions, j'étais joyeux. Dès que j'avais une nouvelle question, je replongeais dans la dépression et souhaitais dormir pour y échapper, même parfois dormir pour toujours…

Adam, un mythe?
Les réponses à mes questions m'ont d’abord été données par des chrétiens dont la foi ne reposait pas seulement sur des bons raisonnements. Mais ce n’était pas suffisant. J'ai pris conscience ensuite qu'on ne pouvait pas enlever Adam et Eve de la doctrine biblique. En effet, Romains 5,12-21 nous dit que Jésus est un nouvel Adam: le péché est venu dans le monde par Adam, le salut par Jésus. Si l'on ne croit pas en Adam, on ne peut plus croire que Jésus est venu rétablir ce qu’Adam avait cassé. Sans Adam, on ne comprend plus le salut, qui est le message central de la Bible!

Le créationnisme est plus scientifique que l’évolution!
C'est pendant mes études à l'Ecole polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL) que j'ai confronté la vision créationniste du monde à l'évolution. J’ai cherché et cherché encore sur le net les meilleures sources créationnistes, pour ne pas tomber sur des gens qui croient faire de la science mais qui n’en font pas. Je suis arrivé à la conclusion que la vision créationniste est scientifiquement recevable et même plus vraisemblable que l'évolution. Jamais je n’aurais pensé que la vision du monde que nous transmet l’école et les médias était si fausse!

Le résultat? Une foi de fer. Maintenant je revois Dieu comme lorsque j'étais un enfant, mais cette fois je sais pourquoi et je peux l'expliquer. Quelle joie lorsque j'ai pris conscience que Dieu est vraiment comme la Bible le décrit: puissant, imprévisible, actif, glorieux. Mon monde a retrouvé ses couleurs. Mais ne vous y trompez pas: le raisonnement seul ne permet pas de conduire à une conviction profonde. C’est seulement en ouvrant les yeux de vos cœurs que vous parviendrez à des certitudes: la foi est un «organe» que vous possédez et qu’il suffit d’activer. Je terminerai par une citation du célèbre médecin Louis Pasteur, qui résume mon expérience: «Un peu de science éloigne de Dieu, mais beaucoup de science y ramène.»

David Lehmann

Je m'abonne à Just 4U | Achat au N° | Autres articles de ce N°