Chuuuut, je suis sur écoute!

image: Chuuuut, je suis sur écoute!
© Alliance Presse

Le silence... A part à l’école, quand le prof demande à la classe de se taire, le silence peut être assez rare dans notre vie. Il a pourtant plusieurs vertus que nous serions bien inspirés de (re)découvrir!

Chuuuut... je suis sur écoute! J'ai lu ce magnifique slogan sur une fourre de Smartphone. En ce moment, alors que je suis dans mon bureau en train d'écrire cet article, il y a juste le bruit des touches de mon ordinateur. Au moment où je m'arrête de taper, plus un son (c'est assez rare dans les bureaux de la Ligue pour la lecture de la Bible, où je travaille!)

Le silence... pour écouter
Parfois, lorsque je me balade, en ville ou à la campagne, sans musique dans les oreilles, je me branche sur «écoute». Il est possible d’entendre tant de choses, c’est incroyable: les nombreux chants des oiseaux, les conversations des personnes que vous croisez, des bruits parfois insolites, des sirènes d'ambulance au loin. Et puis, il y a tous les bruits intérieurs... Lorsque je fais silence, ces bruits-là peuvent devenir tellement forts qu'ils me dérangent presque; ce sont toutes mes pensées, mes rêves, mes peurs qui surgissent. Le silence... pour écouter. Ce silence-là m'aide à réaliser que je ne suis pas seul au monde. Tant de belles choses, de drames parfois, se jouent autour de moi, et même à l'intérieur de moi.

Le silence... pour rencontrer Dieu
Dans tout le brouhaha du monde, et parfois même de nos Eglises et de nos groupes de jeunes, il nous arrive de perdre de vue la relation intime et personnelle que Dieu désire vivre avec nous. L'intimité exige, je crois, une part de silence. Non pas un silence vide et angoissant, mais un silence qui nous permet de réaliser la présence douce et discrète du Dieu qui nous aime. Je te partage ici un verset de la Bible que je trouve magnifique: «Mais toi, quand tu veux prier, va dans la pièce la plus cachée de la maison. Ferme la porte et prie ton Père qui est là, même dans cet endroit secret» (Mat. 6,6). Ces instants d'intimité vécus avec Dieu sont souvent extraordinaires... Ne sont-ils pas parfois trop rares dans nos vies bien chargées?

Le silence...
As-tu déjà remarqué que la Bible est pleine de silence? Il y a des années qui passent dont rien ne nous est raconté. Jésus lui-même est parfois silencieux. Lors de son jugement, par exemple, il ne répond pas aux questions qu’on lui pose, préférant garder le silence. Et puis, Dieu est aussi parfois silencieux; il est présent, mais en silence, comme lors de la Passion du Christ. Souvent, il me semble que nous ne percevons plus ces silences. N’ont-ils vraiment rien à nous dire?

Alors je t'encourage à (re)découvrir ces petits instants de silence où, au travers d’un texte biblique ou d’un temps de prière, tu expérimenteras non pas un trou noir, mais très certainement la présence discrète de Dieu.

Par Jean-Luc Emery

Je m'abonne à Just 4U | Achat au N° | Autres articles de ce N°