La Bible, mode d'emploi de sa vie

image: La Bible, mode d'emploi de sa vie
© Alliance Presse

A 15 ans, Simon sait déjà où chercher les réponses à ses questions: dans la Bible!

«La Bible m’apporte les réponses à mes questions, de solides bases. Elle est un filet qui me rattrape quand je tombe». De ce qu’il se souvient, Simon lit sa Bible depuis qu’il sait lire. A l’école du dimanche, les moniteurs lui disaient de la lire, alors... «j’ai fais ce qu’on m’a dit». Mais s’il a continué, c’est surtout parce qu’il trouvait cela intéressant. Aujourd’hui, Simon est assez grand pour décider de lire sa Bible ou pas: «Je la lis le dimanche au culte, mais surtout quand je me demande ce que je dois faire dans une situation particulière ou quand j’ai tout simplement envie de la lire». Lire la Bible lui permet de répondre aux différentes situations de la vie par des versets qui l’aident à trouver quelle attitude adopter et quelle direction choisir. Pour lui, c’est «la base sur laquelle on bâtit ses fondations».

Besoin de la Bible pour parler de Dieu à ses amis
Mais pas toujours évident de lire sa Bible quand on a mille autres choses à faire ou auxquelles penser! Pour Simon, le fait d’aborder la Bible à l’Eglise ou au groupe des ados lui donne envie d’approfondir sa recherche. Il est aussi stimulé à lire la Bible par les discussions qu’il peut avoir avec des amis pas forcément croyants: «Pouvoir répondre à leurs questions me motive à lire la Bible. Je peux ainsi leur expliquer ce que je crois et pourquoi je le crois.»

Des projets de bonheur
«En effet, moi, je connais les projets que je forme pour vous, déclare l’Eternel, projets de bonheur et non de malheur, afin que vous ayez un avenir rempli d’espérance». Ce verset de Jérémie 29,11 encourage Simon lorsqu’il se demande ce qu’il fait sur terre. Ce texte le rassure: «Il me montre que Dieu est là et que c’est pour mon bien qu’il ne m’a pas encore tout dit. Je peux me réjouir, car il a de bons projets!». Et justement, il explique que la Bible nous ouvre le chemin de la «terre promise»: les promesses de Dieu.

Un Dieu créateur
En ce moment, le verset de Romains 1,20 interpelle particulièrement Simon: «Depuis que Dieu a créé le monde, ses qualités invisibles, c’est-à-dire sa puissance éternelle et sa nature divine, se voient dans ses œuvres quand on y réfléchit. Les humains sont donc inexcusables». Simon comprend ceci: «Si on considère la création et qu’on l’étudie, on voit que cela ne peut être que Dieu qui l’a créée. Et comme dirait Einstein: “Un peu de science nous éloigne de Dieu, mais beaucoup de science nous en rapproche”», conclut-il.

Je m'abonne à Just 4U | Achat au N° | Autres articles de ce N°