A la fois marins, médecins et témoins du Christ!

image: A la fois marins, médecins et témoins du Christ!
© Alliance Presse

Plus de 400 personnes travaillent bénévolement sur l’Africa Mercy, un immense bateau-hôpital: des médecins, dentistes, chirurgiens et infirmiers, mais aussi des cuisiniers, serveurs ou intendants. L’ONG Mercy Ships aide chaque année des milliers de personnes, principalement sur les côtes africaines. Camille, Héloïse et Samuel racontent leur expérience à bord du bateau.

Camille, 25 ans, Genève
L’accueil sur le bateau était super! J'étais là-bas pour travailler en tant qu'assistante dentaire. Gros choc: beaucoup de patients ne restaient pas tranquilles pendant les soins! En plus, nous étions parfois presque trop d'assistants pour le nombre de dentistes. Comment Dieu allait-il m'utiliser là? Je me sentais parfois de trop, mais le rythme était bien soutenu: 50 à 100 patients par jour, principalement des extractions dentaires.

Un chant me poursuivait: «Dieu prend ma main, il me soutient, Dieu est bon pour moi!». J'ai essayé de communiquer ça. Je tenais la main des patients et les encourageais dans leurs douleurs.

Je m’attendais à ce que ce voyage soit très difficile, mais j’ai passé beaucoup de temps «relax»! Je m'en voulais presque d'avoir du temps de libre, de beaucoup rire et de profiter des couchers de soleil pendant six semaines. Mais si Dieu nous place à un endroit, il nous donne aussi le confort dont nous avons besoin pour y rester!

Samuel, 24 ans, Lausanne
Aller sur Mercy Ships a toujours été un rêve que je voulais réaliser. J’avais à ma disposition sept mois libres avant de recommencer mes études en médecine. En février 2012, je me suis donc envolé pour le Togo. Cette aventure a marqué ma vie.

A bord, je m’occupais de toutes les fournitures médicales du bateau. Ce poste m’a permis de m’immerger dans tous les domaines de l’hôpital. Etant étudiant en médecine, j’avais un libre accès au bloc opératoire, où je pouvais suivre les opérations. Comme les francophones sont rares au sein de l’équipage, j’ai souvent eu l’occasion de servir en tant que traducteur.

La chose la plus importante que j’ai apprise est que le monde fragile dans lequel on vit est à la fois magnifique, surprenant, effrayant et d’une profondeur insondable qui échappera toujours à notre compréhension. Mais c’est précisément cette vulnérabilité et cette finitude qui donnent de la valeur à chacune de nos vies.

Héloïse, 19 ans, Grenoble
Je voulais découvrir le monde! J'ai choisi Mercy Ships, car j'avais vraiment à cœur de partir dans un cadre chrétien. De plus, j'avais juste 18 ans, et beaucoup d’ONG où j'avais postulé ne prenaient de volontaires qu'à partir de 20 ans.

A bord, je travaillais dans le «dining room», la cantine du bateau. Je recevais les plats envoyés par l'équipe de cuisine et les servais a l'équipage. Un travail plutôt sympa, car travailler pendant les heures de repas m'a permis de rencontrer beaucoup de gens assez vite!

Toutes mes émotions étaient décuplées sur le bateau! Toutes les rencontres sont extraordinaires, et les liens d'amitié réels et durables! Du point de vue spirituel, c'était un peu plus compliqué, car tous les cultes sont en anglais.

J'en garde un souvenir extraordinaire et conseille vraiment à tous ce genre de mission. C'est une période en dehors du temps que vous prenez avec Dieu, pour vous et pour les autres, pour être au service de ceux qui en ont besoin.

René Progin

Je m'abonne à Just 4U | Achat au N° | Autres articles de ce N°