Les chrétiens ont-ils leur place dans la politique?

image: Les chrétiens ont-ils leur place dans la politique?
© Alliance Presse

A quoi ça sert de s’engager en politique? Un chrétien peut-il vraiment influencer la société? Comment? Découvre sur ce site deux portraits de jeunes chrétiens engagés en politique.

A quoi penses-tu si je te dis «politique»? Pour beaucoup de gens, la politique est associée à l’injustice, à des gens «pourris» qui défendent leurs intérêts plutôt que ceux de la population, etc. Nous n’avons plus vraiment confiance dans nos politiciens, puisqu’ils semblent parfois impuissants à agir et à tenir leurs promesses. Dans un tel contexte, un chrétien peut-il s’engager en politique pour essayer de changer quelque chose? Peut-on espérer une politique chrétienne et plus morale?

La religion ne doit pas s’imposer
De tout temps, ces questions se sont posées. Dans l’histoire, foi et politique n’ont pas toujours été un bon cocktail. Elles ont plutôt conduit à des guerres et des conflits. Aujourd’hui, l’Etat Islamique est un «bon» exemple: la religion pousse des extrémistes à vouloir conquérir le monde.
Pourquoi de telles erreurs? Parce que l’on confond souvent pouvoir et influence. Certains veulent imposer leurs valeurs religieuses à la société en s’appuyant sur des textes pris hors contexte. Ils ne se contentent pas d’influencer positivement la société avec leurs valeurs, ils veulent carrément prendre le pouvoir! C’est ce qu’a longtemps fait l’Eglise lorsqu’elle avait une emprise sur les empereurs et le monde politique: elle prenait des passages bibliques hors de leur contexte pour commettre des horreurs au nom de Dieu.

Une influence positive de la foi!
Tous les politiciens devraient chercher le bien-être de leur pays et des citoyens, en faisant preuve d’impartialité et de sagesse. Et les chrétiens devraient avoir ce même but. Leur foi peut apporter quelque chose de plus. En effet, les valeurs chrétiennes peuvent influencer la société. Influencer n’est pas dominer, ni imposer. Influencer, c’est montrer aux gens que l’éthique chrétienne mérite d’être reconnue: l’amour du prochain, l’interdiction du meurtre, le refus du compromis, la prise en compte des veuves et des orphelins, l’action en faveur de la paix, la justice sans favoritisme.
Il y a un terrain favorable pour les chrétiens à transmettre un Evangile qui touche les cœurs et qui répond aux besoins des gens. Nos contemporains recherchent la stabilité dans un monde tellement confus et corruptible.

Guillaume Saehr

Je m'abonne à Just 4U | Achat au N° | Autres articles de ce N°