Le monde va mal, mais...

Découvre notre édito de cette première édition de l'année 2016.

Le monde va mal : ces derniers temps, bien des gens ont cette impression quand ils regardent aux événements qui se passent autour d’eux. Les attentats de Paris, la crise migratoire, les conflits au Proche-Orient, c’est pas tant gai… Si l’on y ajoute les familles divisées, le stress ambiant et l’apparent manque d’intérêt des gens pour la foi chrétienne, on pourrait être tenté de baisser les bras. Mais ce serait bien la plus mauvaise chose à faire ! Les chrétiens ne sont pas censés s’apitoyer sur eux-mêmes ou hocher la tête en disant : « Le monde est moche, vivement que Jésus revienne ».

Rappelle-toi ce que nous fêtons le 25 décembre 2015 et le 27 mars 2016 : Noël et Pâques, la naissance et la résurrection de Jésus-Christ. Ces deux dates devraient suffire à elles seules à te remonter le moral ! Le message biblique n’a jamais nié que le monde est atteint par le mal, mais il rappelle en même temps constamment cette heureuse vérité : Jésus est venu naître, mourir et ressusciter sur cette terre pour donner une espérance à ceux qui mettent leur confiance en lui. Le monde ne doit pas être vu sous l’angle « C’est affreux, tout va mal », mais avec les lunettes de la foi : Dieu reste au contrôle, il sauve et transforme des vies. Le message de l’Evangile reste puissant pour attirer des gens à Dieu.

Et j’ai une très bonne nouvelle pour toi : les chrétiens, et notre génération, sont participants de ce projet d’apporter l’espoir dans ce monde. Tu peux, à titre individuel, contribuer à donner un sens aux habitants de cette planète en annonçant ce qu’a fait Jésus et en le manifestant concrètement par des actes. Tu peux aussi prier et garder confiance que Dieu n’est pas dépassé par les événements. Dieu n’attend pas des chrétiens qu’ils soient défaitistes, mais que leur joie, leur paix et leur espérance soient contagieuses.

Léon

Je m'abonne à Just 4U | Achat au N° | Autres articles de ce N°