Bateau cherche équipiers

image: Bateau cherche équipiers
© istockphoto

Michael va participer à la phase test d'OM Riverboats. Un projet aussi pour toi?

As-tu déjà entendu parler d’Opération Mobilisation (OM) et de son bateau Logos Hope? Et bien, après les paquebots qui sillonnent les océans, s’arrêtent dans les ports et proposent des animations pour donner goût à la lecture et à la foi, OM lance une phase de test sur les fleuves.

Après avoir été l’un des équipiers de Logos Hope, Michael va embarquer à bord du premier bateau du projet Riverboat. Le 27 décembre, ce dernier s’élancera sur le Rhin à partir de la Hollande. «Nous voulons atteindre les personnes les moins touchées par l’Evangile en Europe», indique Michael.
L’embarcation d’une centaine de mètres pourra accueillir jusqu’à cent personnes à son bord. Le Riverboat s’arrêtera dans plusieurs ports le long du fleuve, dont Strasbourg. Le Riverboat proposera des expériences existentielles aux populations des villes hôtes.

Des «escape rooms» sur l’eau
Le «Global Village» permettra aux chrétiens de tester leur façon de refléter Jésus dans différentes situations. Ils seront confrontés à différents figurants, grâce à une simulation 4D. De leur côté, les «escape rooms» cibleront la population toute entière. Quatre ou cinq salles permettront aux visiteurs d’être confrontés à des situations d’addiction, par exemple. «Les visiteurs devront résoudre l’énigme afin de pouvoir sortir de la salle», explique Michael. Ils pourront ensuite parler de leurs défis existentiels autour d’un café, avec des travailleurs sociaux chrétiens. Le bateau aura son propre espace café et sa salle de conférence.

A l’heure où paraît Just 4U, les uns cherchent du financement. D’autres les autorisations d’accoster dans les villes hôtes et d’y déployer les activités. Mais ce sont surtout 80 membres d’équipages qu’OM cherche. Leur profil? Etre âgé de 18-30 ans, aimer l’évangélisation et être prêt à participer à un projet innovant. Michael explique que c’est un plus si tu parles plusieurs langues (allemand, anglais ou hollandais, en plus du français). De son côté, il se réjouit de participer à l’aspect logistique. «Je vais travailler avec les autorités de Strasbourg pour les autorisations et encourager les Eglises de Strasbourg à s’engager dans ce projet en participant à l’effort d’évangélisation», raconte Michael.

Pour l’instant, Michael n’envisage pas de devenir missionnaire. «Mon engagement sur Logos Hope m’a vraiment convaincu de l’importance de parler de Jésus au monde. Mais j’étais un peu frustré que les efforts missionnaires se limitent à l’Afrique et à l’Asie. Le projet Riverboat me permet de réaliser mon souhait.» Mais après cette phase test qui se terminera en mars 2018, Michael espère concrétiser un autre rêve, suivre une formation d’ambulancier.

Christian Willi

Je m'abonne à Just 4U | Achat au N° | Autres articles de ce N°