Moi, mes vêtements et le commerce équitable

image: Moi, mes vêtements et le commerce équitable
© DR

Sais-tu dans quelles conditions sont fabriquées tes shoes? D’ailleurs, est-ce important de le savoir? Eléments de réponses avec une fashion designer.

Just4U a rencontré Elodie Gallay, jeune fashion designer de 28 ans. Entre les quatre murs bruts de son atelier et entourée de vêtements en création, Elodie nous a parlé de sa passion et des vêtements issus du commerce équitable.

Tout le monde a déjà entendu parler du végétarianisme, de la traite des animaux, mais pourquoi penses-tu que l’on entend peu parler des vêtements issus de commerce équitable?
On en entend parler de plus en plus, mais malheureusement ça reste encore très en marge, parce que c’est difficile d’acheter des vêtements de façon responsable. Premièrement à cause du prix. On a été habitué à payer nos habits très bon marché et pas du tout en fonction de ce qu’ils coûtent réellement. Un t-shirt qui coûte 9 francs suisses (8 euros) dans une boutique standard coûte en réalité 50 francs (42 euros) s’il est produit et acheté dans des conditions équitables, c’est-à-dire produit avec des tissus dont les conditions de production sont bonnes et avec des collaborateurs payés équitablement pour leur travail.
Deuxièmement, le choix dans la mode éthique est beaucoup plus restreint. En fonction d’où tu habites, il n’y a pas beaucoup de magasins qui en proposent. Ça paraît alors un trop grand sacrifice de changer ce mode de consommation.

Pourquoi être éthique dans l’achat de nos vêtements?
J’y vois deux raisons principales. Tout d’abord pour les gens qui font nos vêtements. Quand on achète un t-shirt à 10 francs, on est presque sûr à 100% que les conditions de travail de sa fabrication ont été très mauvaises. Il y a des employés textiles qui travaillent 12h par jour sans même gagner assez pour nourrir leur famille.
En plus, l’industrie vestimentaire actuelle est la deuxième industrie la plus polluante au monde après l’alimentaire. On peut donc réellement avoir un impact sur la planète en consommant éthique avec nos vêtements!

Quel impact direct est-ce que cela a sur mon entourage?
Consommer éthique, c’est aussi soutenir les productions et les designers locaux. Il faut savoir que c’est très difficile d’en vivre, surtout quand on veut créer des vêtements équitables. Leur prix sera élevé et ils seront donc plus difficiles à vendre puisque les consommateurs ne sont pas habitués à ces coûts.

Comment je peux moi, à mon niveau, avec quelques sous en poche faire la différence?
Il faut commencer par s’indigner. Ce n’est pas l’industrie qui va changer pour nous, c’est nous en tant que clients et consommateurs qui devons être sensibilisés et mettre la pression sur l’industrie. L’industrie a trop à perdre. Elle devra changer. Puis il y a la possibilité d’aller dans des magasins de seconde main, ça prend plus de temps pour trouver une pièce qui nous plaît, mais on recycle des vêtements déjà existants. Sinon, on peut acheter un pantalon éthique au lieu de dix et on met le prix de dix dans un pantalon.
C’est la mode qui nous dit d’avoir beaucoup de vêtements dans le but d’acheter beaucoup. Ce n’est pas une norme pour tous les humains de la planète. D’ailleurs, le pantalon sera de meilleure qualité, il durera plus longtemps. Au fil du temps on aura une garde-robe plus simple mais qui nous correspondra certainement plus. On ne suivra plus la mode, mais on aura notre style. «La mode passe, le style reste», a dit Yves Saint-Laurent.

Un dernier conseil pour les lecteurs de Just4U?
Ne culpabilisez pas, ça ne sert à rien! Commencez petit, après c’est avec l’habitude qu’au fur et à mesure ça devient beaucoup plus facile.

Par Nathalie Schmid


Je m'abonne à Just 4U | Achat au N° | Autres articles de ce N°