Ils font l'actualité

image: Ils font l'actualité
© Instagram- DR - Twitter - DR
Une femme à la tête des baptistes
La pasteure Joëlle Razanajohary vient d’être nommée au poste de secrétaire général de la Fédération des Eglises évangéliques baptistes de France (FEEBF). Elle succédera à Marc Derœux à partir du 1er septembre 2020. Diplômée de la Faculté de théologie Jean Calvin, Joëlle Razanajohary est actuellement pasteure à Metz, après avoir exercé à Annecy. Elle est l’auteure du livre Qui nous roulera la pierre? (Ed. Empreinte) et blogueuse sur «Servir Ensemble».

Elle a interpellé Donald Trump dans son bureau
Dabrina Tamraz, militante de la liberté religieuse d’origine iranienne, résidante du canton suisse d’Argovie où elle a des responsabilités dans une Eglise évangélique, était invitée dans la capitale américaine pour une conférence ministérielle, laquelle a finalement eu lieu dans le Bureau Ovale en présence du président. La femme de trente-trois ans a interpellé directement Donald Trump. Elle lui a parlé de ses parents, pasteurs protestants qui s’apprêtent à purger de longues peines de prison au motif qu’ils auraient converti des musulmans, ce qui est contraire à la sécurité nationale au pays des mollahs. Dabrina Tamraz a prié le locataire de la Maison Blanche de mentionner ses parents dans de futures négociations officielles qu’il aurait avec les dirigeants perses.

Yannick Imbert nommé doyen à AixLa Faculté Jean Calvin d’Aix-en-Provence a démarré l’année universitaire avec un nouveau doyen à sa tête: Yannick Imbert. Professeur d’apologétique et d’histoire de l’Eglise, celui-ci dirigeait jusqu’alors le premier cycle de théologie. Spécialiste de l’œuvre de J.R.R. Tolkien (Le Seigneur des Anneaux), Yannick Imbert est lui-même diplômé de la Faculté Jean Calvin ainsi que du Westminster Theological Seminary (Etats-Unis). Le nouveau doyen a demandé la prière pour le ministère de la faculté, laquelle compte actuellement 70 étudiants de premier cycle.

Un médecin chrétien perd en justice
David Mackereth, médecin britannique, a perdu sa bataille juridique devant le tribunal du travail le 2 octobre. Il avait été licencié pour avoir refusé d’identifier les patients selon leur genre choisi plutôt que selon leur sexe biologique. Le tribunal a jugé que son point de vue biblique était «incompatible avec la dignité humaine». David Mackereth était chargé d’évaluer les prestations d’invalidité au ministère du Travail et des Pensions du Royaume-Uni.

Je m'abonne à Just 4U | Achat au N° | Autres articles de ce N°