Boite à outils: aux adultes de s’adapter et de se former

image: Boite à outils: aux adultes de s’adapter et de se former
© DR
A en croire les études citées par Terry Williams, orateur principal du congrès la Boîte à outils, les 28 et 29 septembre à St-Légier, la moitié des enfants de foyers évangéliques s’éloignent plus ou moins fortement de l’Eglise une fois qu’ils ont grandi. Pour le collaborateur australien de la Ligue pour la lecture de la Bible (LLB) international, le problème n’est pas du côté des enfants. «Ne sommes-nous pas des obstacles entre les enfants et Jésus?» a-t-il lancé en rappelant l’épisode de l’Evangile où les disciples du Christ repoussaient des petits enfants: «Ne les empêchez pas de venir à moi» leur a reproché le Christ (Mat. 19,13).

150 participants
Durant deux jours, Terry Williams et une vingtaine d’autres orateurs ont enrichi la vision et donné des outils à 150 chrétiens engagés dans le travail parmi les enfants. Issus de Suisse romande, de France voisine et du Bénin, ceux-ci ont ainsi suivi «une formation en cours d’emploi» pour mieux accompagner le cheminement spirituel des enfants et des ados.
Pour Terry Williams, l’information est une bonne chose. Mais sans la formation, l’information ne produit pas beaucoup de fruits. L’Australien a interpellé son auditoire sur les dix principales questions que les enfants se posent et risquent de leur poser. Il a également invité les moniteurs à prendre au sérieux les affirmations et les questions des enfants, à engager un dialogue et un accompagnement plutôt que de dispenser des enseignements formels.

Quatre étapes de la vie de foi
Plusieurs responsables d’ateliers ont complété le tableau. Ainsi, Nathalie Perrot, de la LLB Suisse, a rappelé les quatre étapes de la vie de foi. Après la foi induite, vient la foi d’affiliation où l’on s’identifiera à la foi d’un groupe, de modèles, etc. S’en suit la foi en recherche, avec des périodes de doutes, de questions. La dernière étape devient la foi personnelle.
Dans son atelier, Guy Zeller des Fabricants de Joie a invité les participants à vivre la foi avec les enfants, «même si parfois, on est soi-même mis au défi». Il est convaincu que l’expérience de la foi aura plus d’impact que les connaissances dans la vie d’un enfant.
Un enseignant, accompagné de deux de ses anciens élèves, a lui aussi étonné les participants de son atelier. Il a déclaré possible de fixer un cadre pédagogique et disciplinaire tout en prenant au sérieux les questions et les défis des ados. Il a plaidé pour que les adultes soient soient d’abord exigeants avec eux-même, dans un effort de cohérence.

La confiance quand même
Confiant sur les possibilités de transmettre la foi aujourd’hui, Terry Williams est pourtant convaincu que les difficultés ne viennent pas de l’enfant. Aux adultes de se former pour mieux accompagner les enfants.
La Boîte à outils porte bien son nom. Tous les deux ans, la LLB, le Grain de Blé, les Fabricants de Joie, Antivirus, Chrysalide, Alliance Presse et Compassion proposent ce rendez-vous de ressourcement et de formation pour les personnes engagées auprès de l’enfance.

Christian Willi

Je m'abonne à Just 4U | Achat au N° | Autres articles de ce N°