Fonction: lobbyiste des droits de l’homme aux Nations Unies

image: Fonction: lobbyiste des droits de l’homme aux Nations Unies
© DR

Wissam al-Saliby (photo en médaillon) travaille depuis 2017 à Genève pour l’Alliance évangélique mondiale auprès des diplomates. Le Libanais de 36 ans est titulaire d’une maîtrise en droit international. Entretien.

Que signifie travailler pour l’Alliance évangélique mondiale (AEM) en tant que lobbyiste des droits de l’homme à Genève?
L’AEM est la seule voix évangélique représentative à Genève. Le statut ECOSOC nous donne un accès spécial aux mécanismes officiels. Certaines organisations internationales comme Portes Ouvertes ou l’Alliance Baptiste sont basées ailleurs ou ne sont pas reconnues par l’ONU. Nous comblons cette lacune et faisons tout pour coordonner les efforts. Sans le bureau de l’AEM à Genève, les six cents millions d’évangéliques dans le monde seraient exclus des partenariats et des initiatives émanant de cette ville.

Pouvez-vous donner un exemple concret de votre action?
Un cas récent: la fermeture d’Eglises en Algérie (photo ci-dessus). Nous étions déjà en bon contact avec l’ambassadeur d’Algérie ici à Genève. Nous avons également travaillé avec toutes les instances internationales susceptibles d’influencer la situation. Quand l’Algérie a de nouveau fermé une Eglise, nous avons dû faire une déclaration publique au niveau de l’AEM pour dire que de telles fermetures n’étaient pas acceptables. Nous avons contacté nos partenaires dans différents pays pour qu’ils interpellent l’ambassade d’Algérie dans leur pays.
La première étape s’est déroulée ici à Genève. Si nous n’obtenons pas de résultats, nous devrons étendre le plaidoyer.

Les autres organisations internationales de défense des droits de l’homme ne s’intéressent-elles pas assez à la situation pour que vous défendiez spécifiquement les Eglises protestantes?
Ces organisations sont simplement surchargées. On peut préciser ici que 80% de la population mondiale vit dans des pays où la liberté religieuse est restreinte, voire directement menacée.

--PAGE--

Comment fondez-vous votre action?
La Genèse nous apprend que l’homme et la femme sont créés à l’image de Dieu. Cela confère aux personnes une dignité importante et des droits et obligations fondamentaux essentiels.
Exode 23 parle de justice, de droits, de possessions, de vie. Dès les premiers passages de la Loi, des règles sont promulguées sur la façon de traiter les autres êtres humains, des règles sur la protection et les droits. Le droit des étrangers, le droit à la vie, la justice pour les pauvres sont très importants. Le message est rappelé tout au long de l’Ancien Testament, par les prophètes.
Le cœur de Dieu bat pour les opprimés, les pauvres, les étrangers, tous les exclus du système, qui subissent l’injustice.
Parmi les plus faibles se trouvent aussi les enfants à naître. Pour la première fois en juillet dernier, nous avons présenté un rapport concernan la Suède. Le rapport défend le droit des infirmières de ne pas participer à des IVG pour raisons de conscience.

La dignité humaine peut paraître une évidence, un acquis universel. Pourquoi est-elle menacée sur le terrain?
Dans certains systèmes ou doctrines politiques, l’Etat, le groupe, la nation, la religion ou une philosophie sociopolitique sont au-dessus de l’individu.
Les lois qui sanctionnent le blasphème ou la conversion protègent une religion particulière et non l’individu. Le communisme et l’idéologie de la laïcité militante prônent le fait d’être libre de toute influence religieuse, au lieu de promouvoir la liberté religieuse. Protéger l’homme en tant que créature à l’image de Dieu reste un combat.

Comment êtes-vous perçu personnellement à l’ONU?
Notre premier défi est la définition du terme «évangélique». La relation de certains évangéliques avec le pouvoir au Brésil, aux Etats-Unis et dans d’autres pays influence la perception des évangéliques partout ailleurs. Nous essayons chaque jour de faire comprendre que les évangéliques sont un groupe mondial et diversifié de personnes qui se soucient de la liberté et de la protection de tous.
Etre arabe m’aide dans mon travail. Les diplomates remarquent parfois mon origine à cause de mon nom, mais ils ne m’en accusent jamais. Nous soulignons également que l’AEM a des bureaux dans divers pays.

--PAGE--

Comment comprenez-vous les rapports parfois compliqués entre l’Europe et ses populations arabo-musulmanes?
Quand j’avais quatre ans, je jouais avec d’autres enfants dans le préau, dans un quartier chrétien: une roquette a été tirée depuis un quartier musulman. Une fille a été tuée et j’ai à peine survécu. Je n’ai pourtant aucune haine envers les musulmans. J’ai grandi avec des amis musulmans après la guerre civile.
Pour nous autres chrétiens, la question se pose de savoir si la peur des musulmans n’est pas l’expression d’un doute sur la bonté, la souveraineté, la mission et la protection de Dieu. Voici, les musulmans arrivent chez nous en Europe, plus besoin d’aller «jusqu’aux extrémitiés de la terre» pour leur témoigner de notre foi, comme Jésus nous a envoyés le faire.

N’est-il pas légitime de distinguer entre préservation de notre mode de vie occidental et et entraide au niveau privé et associatif?
Vous ne pouvez pas promouvoir politiquement l’exclusion et maintenir une attitude d’accueil dans l’Eglise. L’Etat a le mandat de protéger ses citoyens, or la majorité des questions ne concernent pas la protection, mais la peur de l’autre. En tant que chrétiens, nous ne devons pas prêter le flanc au racisme.

Des réfugiés sont-ils sciemment envoyés en Occident à fins d’islamisation?
Je ne peux accepter la peur qui sous-entend de telles déclarations politiques. Des Etats comme le Liban, la Jordanie, l’Irak et la Turquie accueillent un immense flux de réfugiés. La question n’est pas seulement de savoir si les pays arabes veulent accepter des réfugiés, mais où ces réfugiés veulent se rendre. Dans les pays arabes, la dignité et la vie humaine ne sont pas garanties. Les réfugiés ne cherchent-ils pas la dignité humaine que seuls les pays européens offrent?

Propos recueillis par David Gysel Ideaspektrum

Je m'abonne à Just 4U | Achat au N° | Autres articles de ce N°