Des racines pour bien grandir

image: Des racines pour bien grandir
© DR

Pour devenir fort, un petit sapin a décidé d’écouter les conseils du garde-forestier. Il a été patient et obéissant. Car pour bien grandir, il avait besoin de développer de solides racines ... Dossier

Il était une fois, au milieu d’une grande forêt du Jura, un jeune sapin qui était pressé de grandir! Il rêvait du jour où il pourrait abriter des oiseaux dans ses branches, admirer le paysage sans que les autres arbres ne lui cachent la vue, ou encore sentir les écureuils grimper sur son tronc. Notre petit sapin s’exerçait donc à se tenir le plus droit possible, et il s’étirait vers le ciel autant que possible. Au bout de quelques mois, il avait déjà bien grandi, mais il était épuisé. Il avait mal au tronc, mal aux branches, et il était fin et fragile! Quand le vent se levait sur la colline, le petit sapin avait peur, car il sentait qu’il perdait l’équilibre. Heureusement, un jour, le garde-forestier passa devant lui et s’arrêta. «Dis donc, petit sapin, tu veux grandir tellement vite que tu oublies de développer tes racines! Ce sont pourtant elles qui te donnent ta force.» Le garde-forestier s’éloigna quelques instants puis revint au pied du sapin. Il planta un bâton dans le sol en guise de tuteur, et l’attacha à son tronc. «Voila!» s’exclama-t-il, satisfait. «Si tu veux bien grandir, accepte pendant quelques temps d’être lié à ce tuteur et concentre-toi sur le développement de tes racines plutôt que celui de ton tronc ou de tes branches!»

Le jeune sapin était décidé à devenir grand et robuste; il écouta donc les instructions du garde-forestier. Grâce à ses conseils, il poussa bien droit et devint de plus en plus fort. Une année où l’hiver fut particulièrement rude, une tempête s’abattit sur la forêt; un vent glacial souffla pendant plusieurs heures, transportant avec lui des tourbillons d’une lourde neige qui venait s’accumuler sur les branches du sapin. Mais celui-ci, se cramponnant de toutes ses racines aux profondeurs du sol, resta bien droit. Les animaux, voyant qu’il résistait aussi bien, vinrent se réfugier dans ses branches: des oiseaux, des souris et même des écureuils! Notre sapin était heureux! Son rêve était en train de se réaliser! Les années passèrent et il devint si grand qu’il dépassait tous les autres arbres de la forêt. C’est ainsi qu’il put avoir une vue dégagée pour observer les nuages, admirer les couchers de soleil et les étoiles! 

Elise

Nous aussi, les humains, avons des racines qui nous permettent d’être solides dans la vie: nos racines, c’est de connaître nos origines, d’où l’on vient et qui sont nos parents, grands-parents et même les parents de ces derniers.

Je m'abonne à Just 4U | Achat au N° | Autres articles de ce N°