Quand l’amitié devient coûteuse

Le récit d’une amitié où un des gars a dû se motiver sec pour tendre la main à l’autre, souffrant

«La conversation la plus enrichissante que j’ai eue ces derniers mois, c’était avec un ami dépressif grave»: Cédric se souviendra longtemps de ce soir-là, où, autour d’un verre d’eau, les réflexions de son pote Tim l’ont sacrément fait réfléchir et avancer dans sa vie.
Pourtant, ce soir-là comme à bien d’autres occasions, Cédric avait décidé de «sacrifier» sa soirée pour passer du temps avec Tim, dont la dépression se prolongeaient depuis de longs mois. «Je m’attendais à entendre ses éternelles plaintes sur les copains qui ont trouvé une meuf, sur sa situation désespérante, sur le fait qu’on ne veut pas lui confier de travail, etc.»

Une idée, mettre fin à sa vie
Depuis des années, Tim faisait partie de la bande de copains de Cédric. Quelle ne fut pas sa surprise lorsque soudainement, un jour, Cédric a appris que Tim avait tenté de mettre fin à ses jours. Ce dernier s’est d’abord retrouvé à l’hôpital, puis dans un établissement psychiatrique. Avec des crises d’angoisses terribles. Et surtout, sans la moindre envie de vivre.
Choqué par cette situation, Cédric a invité Tim à plusieurs reprises chez lui. Mais à chaque fois, Cédric quittait son copain le moral dans les talons. Déprimant, c’est le cas de le dire, de voir un pote dans une telle détresse!
Un peu par culpabilité, un peu par compassion, Cédric continue de garder contact, même si c’est chaque fois un sacrifice. En effet, à chaque rencontre, il a droit au petit couplet: «T’as vu la chance que tu as et moi, regarde ma vie…»

Discussion de qualité
Mais ce soir-là, Cédric a été le premier étonné de constater la qualité de la discussion. Car contrairement à ce que lui disait Tim, Cédric rencontrait lui aussi son lot de questions sans réponse, de défis et parfois de doutes. L’épreuve de son ami a donné à ce dernier une compréhension du fonctionnement humain face à une crise, dont il a fait profiter Cédric. «Ce soir-là, je suis reparti enrichi. J’ai compris pourquoi certains situations m’affectaient, quelles conséquences psychologiques elles entraînaient et, plus généralement, comment l’individu fonctionne», détaille Cédric.
Alors qu’il était convaincu de «sacrifier» ses soirées quand il voyait Tim, ce soir-là, Cédric a réalisé que ce n’étaient pas que les jeunes-beaux-riches-et-bien-portants qui pouvaient nous encourager dans la vie. Les malades, les laissés-pour-compte, aussi. «Quelle leçon!».

Christopher Spirit

© Alliance Presse - toute reproduction interdite

Je m'abonne à Just 4U | Achat au N° | Autres articles de ce N°