La liberté du chrétien selon Luther

Une chose est sûre, nous ne sommes pas les seuls et encore moins les premiers à nous demander que signifie la liberté. Voici l’enseignement d’un maître du passé, le Réformateur Martin Luther

Pour Martin Luther, être libre signifie être en relation avec Dieu. C’est la quête de tout homme, qu’il le sache ou non. Or cette liberté tient dans une seule personne: Jésus. Il l’a conquise sur la Croix, en engloutissant dans sa mort tout ce qui rendait l’humanité esclave, la maladie, la mort, le penchant à faire le mal, etc. Et cette liberté, il la donne à ceux qui le suivent.
À l’époque de Martin Luther, la hiérarchie religieuse occupait une place primordiale et il était presque impossible d’envisager une relation avec Dieu sans passer par le curé du village. Sans lui, pas de salut, pas d’accès à Dieu possible. Martin Luther a exprimé publiquement l’idée que ces choses venaient de la foi seule et il a payé cette idée de sa propre liberté.
Malgré l’immense évolution entre aujourd’hui et l’époque de Luther, cette vérité reste essentielle. L’accès à Dieu qui nous donne la possibilité d’être libre passe par Jésus qui est mort sur la croix et ressuscité. Actuellement le problème ne vient plus du prêtre qui pourrait s’interposer, mais d’une tendance qui veut que nous puissions accéder à la liberté tout seuls comme des grands! Là, Martin Luther nous dirait une seule chose: impossible!

Que faire de cette liberté?
Martin Luther définit la vie du chrétien libre en fonction de deux aspects: premièrement, un chrétien est un libre maître sur tout et n’est soumis à personne. Deuxièmement, un chrétien est un esclave asservi en tout et est soumis à tous. Paradoxe et tension sont au rendez-vous! Comment être maître et esclave en même temps?
La première partie du programme signifie que rien ni personne ne peut nous empêcher d’avoir accès à Dieu. Nos fautes, nos péchés sont continuellement lavés par Dieu dans la mesure où nous les reconnaissons. Dieu nous a donné la vie et nous pouvons en disposer librement. Nous pouvons décider ce que nous voulons faire. Dieu nous fait confiance, alors allons-y!
La deuxième partie nous rappelle que nous devons tout à Dieu et à Jésus. Par nous-mêmes, nous ne serions jamais arrivés à ce stade de liberté. Voilà en quoi nous sommes esclaves et dépendants de Dieu. Impossible pour nous de nous vanter!
De plus, pour Dieu, la seule liberté qui permet de vivre avec les autres est celle qui nous encourage à être à leur service.
Être au service de Dieu et des autres, voilà la seule manière d’être véritablement libre sur cette terre.

Davy Ross

© Alliance Presse - toute reproduction interdite

Je m'abonne à Just 4U | Achat au N° | Autres articles de ce N°