Fréquenter, se fiancer, s'unir de A à Z

Est-ce que les Eglises tiennent un discours irréaliste à propos des relations entre filles et garçons? Franchement. L’écart entre la théorie et la pratique n’a jamais été aussi évident. Faut-il revoir le discours, l’assouplir ou au contraire, le rendre encore plus ferme? 26 pensées pour répondre aux questions: quand se marier? Et comment vivre cette attente?

A comme aboutissement
La culture des Eglises qui valorise l’abstinence sexuelle avant le mariage a des produits secondaires typiques: notamment celui de faire croire que le mariage est un aboutissement, la promesse d’un épanouissement total par le fait qu’on s’est gardé «pur» pour l’autre. Or non, c’est un départ. L’important, c’est comment on s’investit pour le couple au quotidien et dans la persévérance après les années.

B comme Bible
Le livre de chevet, le manuel de vie des chrétiens ne répond pas à toutes les questions, disent certains. Et même pas aux plus importantes, disent d’autres. La Bible a bien tout un enseignement, des directives et une vision, sur le couple et sur la sexualité, mais c’est rarement noir sur blanc. Cela demande un effort et une volonté de comprendre.

C comme contraception
Dieu a fait le corps féminin fertile et fonctionnant en cycle menstruel. La loi de Moïse codifie les jours où les rapports sexuels sont permis ou non. Depuis l'arrivée de la contraception mécanique et chimique, la question se pose en d'autres termes. Il est utile de se renseigner assez tôt sur ces questions. Il y a différents choix en la matière, que ce soit chimique (la pilule, qui se substitue au corps pour régler ses hormones) ou naturelle, avec ou sans préservatifs. Chaque choix a des incidences éthiques et il appartient, dans l'idéal, au couple de le faire.

D comme durée
La durée des fréquentations, d’un côté et l’âge qu’on a quand on veut se marier, de l’autre, sont deux problématiques proches, mais différentes. «Ne te précipite pas» est un bon conseil pour ceux qui, peu importe leur âge, veulent se marier juste après leur rencontre! Même quand on a quarante ans, il est recommandé de vivre grosso modo une année de fiançailles.

E comme entourage
A l’heure de suivre une conviction, l’entourage est déterminant. Quand on vise un but dans le cadre d’un collectif (famille, groupe de jeunes, Eglises, etc.), c’est toujours plus facile. Essayer de suivre l’exigeante voie chrétienne seul? C’est chaud. Super chaud.

F comme famille
La famille est un des lieux où l'on forge ses valeurs. Le mieux, c'est quand le discours et les attitudes sont les mêmes partout: à l'Eglise, au groupe de jeunes et en famille, chacun prenant sa part de responsabilité.

G comme Genèse
Le cadre biblique de l’union conjugale est le verset bien connu du second chapitre de la Genèse: «L’homme quittera son père et sa mère, il s’attachera à sa femme et les deux deviendront une seule chair». Ce verset fondamental établit un processus où les mariés commencent par se distancier de leurs parents. Cette prise de distance vise d’abord l’aspect psychologique et puis financier.

H comme Hormones
Vous venez de tomber amoureux. L'odorat capte les phéromones de l'autre, la phényléthylamine envahit vos cerveaux, la dopamine se met en action. C'est l'amour-passion. Cette période initiale dure un ou deux ans. Lorsque l'organisme s’y est habitué, les effets ne sont plus aussi forts. Le cerveau commence à produire d'autres hormones, les endorphines. Avec un peu d'oxytocine, votre amour se transforme avec les années en attachement.

I comme Interdiction
Beaucoup voient l’enseignement biblique sous l’angle des interdits, qui créent de la culpabilité et de la honte. Les mauvaises langues disent même: «Dans les groupes de jeunes chrétiens, on n'a rien le droit de faire mais qu’est-ce qu’on en parle, du sexe!». Posons-nous la question, non de quand les relations sexuelles sont interdites, mais de quand elles sont justes et adéquates.

J comme Just 4U
Il n’y a rien à faire: amour et sexualité, c’est le sujet n°1 qui remonte dans les questions à Dr Just. [comme Dr Just]

K comme Kit en deux pièces
Qu’il existe pour soi quelque part dans le monde, si possible pas trop loin, une personne qui nous est destinée est une idée assez répandue. Mais dangereuse. Elle risque de déplacer notre attention des efforts à faire pour courtiser puis garder l’autre et de la responsabilité à assumer nos choix vers un «destin» qui peut être un oreiller de paresse… et la recette pour le désastre.


L comme Limite
Quand est-on prêt à se marier? Où est la limite? Le mariage est fait pour des personnes mûres. Cela se traite au cas par cas. Il y a des adolescents de trente ans… C’est mieux de se marier dans une période où on se construit, autant sur le plan personnel que professionnel. C’est plus dur quand on est bien installé à cause de la «célibataire attitude».

M comme Moyens
Pour réduire la distance entre théorie des Eglises et pratique des chrétiens, certains demandent que l’entourage se mobilise pour aider financièrement à s’unir des couples relationnellement mûrs mais pas encore indépendants financièrement. Cette aide peut venir de la famille, des amis et de l’Eglise. En d’autres termes, il faut donner des moyens à l’abstinence. L’enseignement seul ne suffit pas toujours.

N comme Normes
Les normes bibliques sont-elles issues d’un cadre social donné (celui de l’Ancien Israël puis du monde gréco-romain) ou sont-elles éternelles? Il y a toujours la tentation de corriger la Bible en fonction de l’ère du temps. La réponse du sage: «Un mariage blanc (sans sexe), c’est aller au bout de l’engagement sans aller au bout de l’intimité. Une union libre ou les relations sexuelles hors du mariage, c’est aller au bout de l’intimité sans aller au bout de l’engagement.»

P comme peur
On entre dans le mariage par étapes aujourd’hui. Petit à petit. Autant que l’indépendance financière retardée, la peur peut être un motif. Certains jeunes sont en révolte contre leurs parents depuis qu’ils ont douze ans, mais les quitter? Jamais. Assumer, prendre des responsabilités est beaucoup plus dur.

Q comme Questions perso
Sites internet et ouvrages sont aussi des outils utiles. Tous ressentent le besoin de se faire leur propre opinion.

R comme récompense
La norme aujourd’hui, c’est de placer le mariage après la formation, l’emploi, l’appartement, la voiture et les voyages. Une forme de récompense donc, qu’on décroche quand on est entièrement prêt et formé. Ce discours selon lequel il faut avoir tout vécu avant de se fixer dans un mariage vient de la société et les jeunes se le répètent à eux-mêmes. Au contraire, le mariage est une école de vie. On peut en faire une priorité sur tout le reste, quitte à revoir à la baisse l’attente d’un standing de vie confortable et d’une cérémonie de bénédiction particulièrement chère.

S comme Sexe
Le risque de commencer sa vie sexuelle trop tôt ou de se marier dans ce seul but, c’est de mettre le sexe au centre du couple. Ce qui est un fondement très instable. Les enjeux du couple ne sont ni dans le sexe avant ou après, ni ailleurs, mais dans les fondements qu’on pose ou pas, et qu’on entretient ou pas.

T comme Tard
Dans les faits, on se marie toujours plus tard. C’est dû à l’allongement des études et de la durée de vie. On a le sentiment d’avoir plus de temps devant soi. Alors que l’âge de la puberté ne bouge pas. Cette donnée culturelle rend l’abstinence toujours plus difficile à assumer.

U comme Union
«Les mariages précoces sont des facteurs de fragilité de l’union». Qui n’a jamais entendu ce reproche adressé aux chrétiens qui se marient au début de la vingtaine? Si effectivement avant vingt ans, c’est confirmé, ce ne l’est pas par la suite, des études le confirment.

V comme Vatican
Très conservateur sur les questions sexuelles, le Vatican est souvent jugé décalé. Le milieu protestant évangélique, qui tient à peu près le même discours, à part en ce qui concerne le préservatif, connaît lui aussi un écart entre théorie et pratique. L'enseignement ou les standards moraux n’ont été suivis que par ceux qui les avaient intégrés comme des convictions personnelles. C’est normal. C’est ça, la foi.


W comme Week-end
Conseil pour les futurs ou nouveaux mariés: prenez l’habitude de réserver un voire deux week-ends par an rien que pour votre couple. Seul, sans enfant ni lien internet pour consulter votre boîte e-mail du boulot ou des cours.

X comme X-ième
C’est la X-ième fois que vous entendez ou lisez une discussion chrétienne sur ce sujet? Soit vous avez déjà votre opinion et vous supporterez donc de la confronter. Soit vous vous posez des questions encore et nous vous encourageons à vous forger une conviction.

Y comme y’a qu’à
Dans ce sujet, les «y’a qu’à» sont inutiles. L’appel du cœur (et du corps) est très puissant. La raison lutte. Donc les solutions toutes prêtes, clés en mains, ne fonctionnent pas.
C'est un apprentissage personnel et qui demande de la persévérance. Aucun adulte confirmé ne pourra dire qu’il «maîtrise» ou contrôle complètement. Car la sexualité est au cœur de notre intimité, de ce qui fait de nous des humains.

Z comme zigzag
Beaucoup de gens ont découvert la foi au début de l’âge adulte ou ont renoué avec elle après une période de révolte. Ceux-ci auront un bagage d’expériences sexuelles qui leur feront peut-être se sentir bien décalés par rapport à l’idéal prôné dans les Eglises et les groupes de jeunes. Le sujet «sexe» est donc à aborder avec grâce (patience et pardon, si vous voulez) et vérité, sans sacrifier ni l’un ni l’autre.

Je m'abonne à Just 4U | Achat au N° | Autres articles de ce N°