1300 Kms en vélo pour aider les indiens

image: 1300 Kms en vélo pour aider les indiens
© Alliance Presse

Une rencontre sur le Logos Hope

Jérémie et Ruben se sont rencontrés sur le Logos Hope, un navire de l’organisation OM Ships International. Composé d’un équipage et de bénévoles chrétiens, il parcourt les mers pour apporter connaissance, aide et espoir à des millions de personnes. La librairie du bateau propose plus de 5000 titres, dont de la littérature chrétienne. Les équipiers proviennent de cultures, d’Eglises et d’arrière-plans très différents.

C’est l’histoire de deux gars au grand cœur et aux muscles d’acier: Jérémie (21 ans) et Ruben (26 ans) ont pédalé 1300 kilomètres pour récolter de l’argent en faveur d’Indiens très pauvres. Avec les 5000 euros engrangés, ils pourront financer la construction d’une école

Enfants embourbés dans la pauvreté
Les Dalits, ça te dit quelque chose? Egalement appelés les Intouchables, ils forment un groupe de plus de 100 millions de personnes en Inde, sujets à des discriminations terribles, parce qu’ils n’appartiennent à aucune caste «officielle». Ruben et Jérémie ont voulu se mobiliser pour eux et ils ont été surtout touchés par le sort des enfants: «Ils n’ont pas les mêmes droits à l’éducation qu’un enfant d’une caste. Et sans éducation, c’est le cercle de la pauvreté qui continue», déplore Ruben.

A 11 ans, il rêvait de devenir guitariste
Mais en Inde, où il a déjà séjourné, le Français a aussi vu que les choses peuvent changer si des personnes se mobilisent: «A Mumbai, j’ai rencontré un gamin de 11 ans qui rêve de devenir guitariste. Des profs et des gens de son Eglise ont investi du temps pour lui et lui ont montré qu’il a de la valeur aux yeux de Dieu», raconte Ruben.
Avec Jérémie, rencontré sur le bateau Logos Hope (lire encadré), Ruben a décidé de passer à l’action. « Nous voulons être un moteur d’inspiration pour une vie qui trouve du sens. Cela est possible seulement si on prend au sérieux ce que Jésus est venu nous montrer», expliquent-ils.

3,91 euros par kilomètre
Du 2 au 17 août, leur périple les a conduits de Marseille à Maubeuge (dans le Nord), avec une incursion en Suisse. Grâce à un site internet et à la newsletter envoyée après chaque étape, on pouvait suivre au jour le jour leur aventure. Avant de partir, les deux compères avaient reçu le soutien de cinq parrains officiels ainsi que de nombreux autres «sponsors» personnels. Leur défi: récolter deux euros par kilomètre. Mais au final, ce sont presque 5000 euros (3,91 euros par kilomètre) qu’ils ont gagnés pour financer la construction d’une école pour les enfants Dalits.

«Je suis sorti de ma zone de confort»
A mi-parcours, Jérémie et Ruben ont été rejoints par Florian, 16 ans. Choqué par ce qu’il a appris sur les conditions de vie des Dalits, il a collecté des fonds auprès de son réseau et fait les cinq dernières étapes avec Ruben et Jérémie. A Maubeuge, les trois courageux ont été accueillis par le maire et des «fans». Ils prévoient de remettre ça en été 2012, avec plus de cyclistes. «Cette expérience m’a fait sortir de ma zone de confort et réaliser que n’importe qui peut faire quelque chose pour que le monde s’améliore», conclut Jérémie, fatigué mais heureux.

Sandrine roulet

Je m'abonne à Just 4U | Achat au N° | Autres articles de ce N°