L'édito

Edition Juillet - Septembre 2014

Tu as sûrement entendu des amis te dire: «Vous, les chrétiens, vous n’avez rien le droit de faire. Vous ne riez jamais, ne buvez pas d’alcool, ne couchez pas ensemble avant le mariage, ne trichez pas en classe». Bon, que répondre? C’est sûr qu’être chrétien, c’est vivre à contre-courant.
D’ailleurs, ce n’est pas nouveau! De tout temps, les chrétiens ont joué aux «saumons», ces poissons qui remontent la rivière alors que tous les autres suivent le mouvement de l’eau… C’est aussi de cette manière que Dieu veut se révéler aux hommes: par des gens qui adoptent un comportement tellement différent qu’il en devient interpellant.
Alors, oui, cela peut signifier de renoncer à certaines habitudes ou pratiques. Mais nager à contre-courant ne s’arrête pas là. Si nous n’étions que des gens qui disent «non» à tout ce qui ne va pas, notre témoignage serait incomplet. Aller à contre-courant, c’est aussi dire «oui» à certaines valeurs: l’amour, le pardon, la bonne humeur, l’honnêteté, la confiance en Dieu, l’engagement dans la société, le service du prochain, pour ne prendre que ces quelques exemples.
Si les chrétiens adoptent cette attitude, non seulement ils ressembleront aux saumons, mais ils seront même des saumons bien appétissants et bien salés, qui remplissent la mission que Dieu a prévue pour eux: être le sel de la terre et la lumière du monde.

Leon, leon@just4u.org!

Je m'abonne à Just 4U | Achat au N° | Autres articles de ce N°