Comment réagis-tu quand tu vois un clochard? Test perso

image: Comment réagis-tu quand tu vois un clochard? Test perso
© Alliance Presse

Résultats

Lorsque tu vois un clochard ou une personne différente, tu es...

A. Haineux:   Tu détestes les gens différents! Rien que de les voir te donne des boutons. Peut-être pourrais-tu faire un effort en étant plus chaleureux à leur égard. Après tout, ce sont aussi des êtres humains créés à l’image de Dieu! Un simple sourire peut changer la journée de quelqu’un.

B. Réservé:  Pour toi, ces gens-là viennent d’un autre monde, avec lequel tu n’as pas vraiment envie de communiquer. Souvent, tu gardes aussi pour toi ce que tu penses d’eux. Peut-être pourrais-tu parler avec un ami proche de ce que tu ressens à leur égard et essayer de comprendre ce qu’ils vivent?

C. Distant:  Les personnes différentes ne te dérangent pas tant que ça. Tu arrives même à les approcher, mais sans réel échange avec eux, peut-être parce que tu ne sais pas comment t’y prendre. Pourtant, en discutant avec elles, tu pourrais être surpris de ce qu’elles ont à te dire. Côtoyer des gens différents ouvre vraiment de nouvelles perspectives pour comprendre la société et les individus qui t’entourent!

D. Proche:  Tu as à cœur les êtres humains dans leur ensemble, y compris ceux qui sortent un peu de l’ordinaire… Profite de cette fibre-là et continue de leur témoigner de l’amour. C’est aussi de cette façon que le message de l’Evangile peut être transmis. Aide-les à sortir de leur solitude et pousse-les à s’intégrer davantage, afin qu’ils soient mieux compris par la société.

Comment te comportes-tu avec les personnes hors-normes que tu côtoies?

1) Tu rentres chez toi après les cours et tu vois un mendiant assis sur le trottoir.
D. Tu sors ton porte-monnaie et lui donnes une pièce. En même temps, tu en profites pour lui demander comment ça va.
A. Tu le méprises sincèrement et serres les poings dans tes poches.
B. Tu baisses la tête et évites son regard.
C. Tu passes devant lui en lui faisant un signe de la tête. Après tout, il n’a vraiment pas de chance.


2) Un camarade de ta classe est du genre hyper-intello et n’a pas beaucoup d’amis…
C. Il te fait un peu pitié d’être toujours seul, mais tu n’as pas envie de te ridiculiser en allant trop souvent lui parler.
A. «Quel lèche-bottes de profs, celui-là!»
B. Moins tu le vois, mieux tu te portes. Sauf quand il s’agit de faire des travaux à deux!
D. Tu ne vois pas pourquoi il n’aurait pas le droit d’avoir lui aussi des amis! Tu essaies de t’intéresser à lui.


3) Tu es tranquillement avec des amis en train de boire un verre sur une terrasse. Une gothique passe juste devant vous, avec ses fringues toutes noires et ses chaînes retentissantes...
A. Tu te moques ouvertement d’elle parce que de toute façon tes potes sont avec toi, tu ne crains rien.
D. Tu fais une remarque amusante directement à la gothique et l’invites à boire un verre avec vous.
C. Tu lances une vanne plutôt marrante devant tes potes sur l’originalité de la gothique.
B. Tu te demandes comment les gens peuvent être désespérés au point d’adopter un look pareil!


4) La dame du kiosque où tu vas généralement acheter des bonbons est du genre «je tire la gueule» et elle dégage une affreuse odeur de clope et d’alcool…
A. Elle te saoule vraiment. Tu décides bientôt changer de kiosque.
B. Avec elle, tu es autant froid qu’elle avec toi. «Quelle rustre!»
C. Tu te dis qu’elle a sûrement plein de problèmes et tu essaies tant bien que mal d’être souriant et, parfois, de prier pour elle.
D. Tu lui demandes de temps en temps si son kiosque marche bien, si elle donne des bonbons à ses enfants, si la météo est à son goût aujourd’hui, etc.


5) Tu aperçois une bande de jeunes à l’air louche rassemblés sur un banc. Ils sont accompagnés d’un gros chien.
B. Tu désapprouves de la tête et ne comprends pas pourquoi ils n’ont rien
d’autre à faire que de zoner...
C. Tu les regardes distraitement avant de les ignorer.
D. Tu t’approches d’eux et leur dis bonjour, prêt à entamer la discussion s’ils sont cools avec toi.
A. Tu changes de trottoir en maugréant dans ta barbe.


Par David Combernous

Je m'abonne à Just 4U | Achat au N° | Autres articles de ce N°