Je stresse!

image: Je stresse!
© Alliance Presse

Un test ou un examen, un travail à rendre lundi matin, une tâche supplémentaire à la dernière minute: ça te met sous pression! Comment réagir? Trois conseils.

Anticiper le stress
Dans bien des cas, on stresse parce qu’on s’est mal préparé. Par exemple, ne «procrastine» pas! Cela signifie de ne pas repousser à demain ce que tu peux faire maintenant. Même si ton échéance n’est que dans deux mois, commence tout de suite à travailler, n’attends pas le jour même. Si tu es prêt pour un test deux semaines avant, cela te laissera 14 jours pour tranquillement revoir encore une fois la matière que tu maîtrises déjà… ou pour te reposer!
Apprends à dire «non» à de nouveaux engagements. Est-ce que tu n’as pas trop d’activités? Ne te surcharge pas: mieux vaut faire peu d’activités mais y exceller plutôt que d’accumuler des échecs. Tu as besoin de trouver du temps avec Dieu, qui a promis: «Je vous laisse la paix, je vous donne ma paix. Que votre cœur ne soit pas agité ni craintif!» (Jn. 14,27)

Se changer les idées
En plus de la préparation, il est parfois utile de «déconnecter». Sors, fais du sport, regarde un film, fais quelque chose qui te fait rire (le rire, c’est un excellent remède!), joue à un jeu vidéo, lis un roman… Tu sais sûrement ce qui te détend! Attention quand même à ne pas laisser trop de place à ces activités pour être ensuite encore plus sous pression. Fixe-toi des temps précis (par exemple, une heure de vélo ou de jeux vidéo) avant de te remettre au travail! Et surtout, n’oublie pas de dormir suffisamment! Lorsqu’on est fatigué, on a plus de peine à se concentrer et à être efficace. Et on angoisse bien plus vite…

Surmonter le stress
On ne peut pas toujours anticiper le stress. Et parfois, on stresse même si on sait qu’on est prêt. Un bon moyen de le surmonter est d’en analyser la cause. Comment t’en es-tu sorti la dernière fois que tu étais dans une telle situation. Quelle est la meilleure manière de réussir? Essaie de dédramatiser la situation si c’est possible.
Devant la feuille blanche ou le défi, ne laisse pas la panique t’envahir. Fonce, donne tout ce que tu as, et «défonce» le mur de la pression qui te retient de réussir. Tu t’es (normalement) préparé et tu es donc en mesure de surmonter l’épreuve!
Et dans chaque situation, notamment lorsque vraiment c’est trop dur, souviens-toi que Dieu est là à tes côtés. Il veut te voir réussir, te donner la paix et te rendre fort!
Ce verset de la Bible est une promesse extraordinaire! «Les jeunes se lassent et se fatiguent, même les plus forts. Mais ceux qui se confient en l'Eternel renouvellent leur force. Ils prennent le vol comme les aigles; Ils courent et ne se lassent pas, ils marchent et ne se fatiguent pas» (Esaïe 40, 30-31).
Il n’y a aucune honte à être stressé. Essaie plutôt de surmonter le stress: non seulement tu ressortiras vainqueur de la situation, mais en plus cela t’aura rendu plus fort pour affronter de nouveaux défis.

René Progin

Je m'abonne à Just 4U | Achat au N° | Autres articles de ce N°