Comprends-tu tes amis hyperactifs?

image: Comprends-tu tes amis hyperactifs?
© Alliance Presse

Quels sont les signes de l’hyperactivité?

Les personnes hyperactives, en plus d’être sans cesse en mouvement, ont souvent des baisses d’attention et leur niveau de concentration chute. L’impulsivité et l’agressivité peuvent aussi se manifester. S’ensuivent échecs scolaires et comportements dangereux. Et, en écho, une incompréhension de l’entourage. Ces personnes ont besoin de surveiller de près leur hygiène de vie, notamment en dormant assez et en ayant une nourriture équilibrée, faible en glucides, sans aliments riches en graisses de type pizza ou fast-food.

Les personnes hyperactives, tu l’as peut-être remarqué, sont sans cesse en mouvement. Elles n’arrêtent pas de bouger et n’arrivent pas à rester en place sans rien faire, ce qui a le don d’agacer leur entourage. Mais y peuvent-elles vraiment quelque chose? Comment doit-on réagir quand on a des amis hyperactifs?

Chaque individu est unique. L’histoire de chacun est différente. Il est difficile de trouver une cause commune à tous ceux qui souffrent d’hyperactivité. Les études apportent plusieurs éléments distincts. Mieux vaut donc prendre en compte leurs différentes explications pour se faire un avis.

Manque d’affection?
Certaines mettent en avant les problèmes affectifs des hyperactifs: en manque d’amour, ils cherchent le regard et l’attention des gens autour d’eux; leur «bougeotte» indique un besoin de reconnaissance. D’autres études soulignent une cause héréditaire avec un parent qui a peut-être lui-même été hyperactif. Enfin, on observe aussi parfois un lien entre les bébés prématurés et l’hyperactivité; de même, ce qui a pu se passer pendant la grossesse de la mère ou juste après l’accouchement peut conduire à l’hyperactivité.

Et les médicaments?
Tu vois donc que les causes sont multiples et totalement indépendantes de la volonté de la personne hyperactive. Mais tout cela est à prendre avec précaution. On ne comprendra jamais complètement les raisons de l’hyperactivité. Une chose est sûre, par contre: la personne hyperactive doit être accompagnée pour apprendre à se canaliser.
Le traitement médicamenteux, par la Ritaline, soulage souvent le symptôme et rassure l’entourage, mais ne soigne pas l’origine du trouble. D’ailleurs, ces dernières années on pointe du doigt les effets de dépendance aux drogues que peuvent causer ces médicaments: si le traitement est stoppé ou s’il ne calme pas suffisamment la personne, elle pourrait avoir tendance à rechercher des effets beaucoup plus forts.

Besoin de respect et de stabilité
Avec tes amis hyperactifs, évite donc de pointer du doigt leur trouble ou de les regarder avec mépris. Essaie plutôt de valoriser et de renforcer leurs points forts, de les accompagner. Ils ont besoin d’être respectés, besoin aussi qu’on les aime et que l’on soit patient avec eux, alors même qu’ils nous donnent un peu le tournis. Une personne hyperactive a besoin d’apprendre à se connaître, de parler de sa souffrance et de se faire accompagner pour pacifier la tension qu’elle vit dans son corps. Avec le temps, elle peut se stabiliser et aller de mieux en mieux. Et tu peux, toi, être une personne de référence durant ce temps-là. 

Guillaume Saehr

Je m'abonne à Just 4U | Achat au N° | Autres articles de ce N°