Être fidèle avec un ami infidèle?

image: Être fidèle avec un ami infidèle?
© Alliance Presse

L’amitié, c’est facile lorsqu’on est du même avis et qu’on partage les mêmes activités. Mais faut-il rester loyal lorsque tes amis te critiquent dans ton dos, lorsqu’ils insultent ta foi ou adoptent un comportement qui te déplaît?

Imagine qu’un de tes amis d’école se mette à faire des choix qui te déplaisent: au niveau de ses fréquentations, de ses sorties, de son attitude. Dois-tu rester loyal ou non? Aujourd’hui, le mot «loyauté» est souvent considéré comme un synonyme de «fidélité». Dans la Bible, ces deux idées sont liées. Proverbes 17,17 nous encourage à rester fidèle même (surtout!) lorsque notre ami est dans la difficulté: «L'ami aime en tout temps, et dans le malheur il se montre un frère». Si un ami se met à faire de mauvais choix, peut-être est-ce parce qu’il est dans le malheur? Ne le lâche pas tout de suite, mais essaie de voir comment tu peux l’aider.

«Ami» des pécheurs?
Mais cette fidélité implique aussi de savoir reprendre son ami lorsque son comportement n’est pas juste. Jésus a connu des prostituées, des collecteurs d’impôts et des païens. Il a passé un peu de temps en leur compagnie, il les a aimés! Il a aimé ceux qui l’ont crucifié en demandant à Dieu de leur pardonner, comme il nous aime alors que nous sommes tous pécheurs. Alors si Jésus a aimé des pécheurs qu’il connaissait depuis peu de temps, à combien plus forte raison devrions-nous aimer des amis de longue date qui font de mauvais choix!
Même si une personne se détourne de toi et ne te respecte plus, essaie de continuer à lui témoigner de l’amour. Cela ne signifie pas de passer tes journées avec elle, mais de la valoriser par de petites paroles ou gestes plutôt que de lui rendre de la haine.

Oui, mais…
Cependant, les amitiés nous influencent et nous changent. La Bible (en particulier les Proverbes) met en garde contre les fréquentations qui nous tirent vers le bas. Il n’est pas bon pour toi de passer trop de temps avec des personnes qui font et pensent le mal.
D’ailleurs, si ton ami continue à te mépriser, ne t’épuise pas à tenter en vain de reconstruire une amitié. Travaille surtout à renforcer des amitiés saines et bonnes pour toi et tes amis. Une véritable amitié demande un respect mutuel. Mieux vaut avoir peu d’amis mais fidèles que beaucoup d’amis «pour son malheur» (Prov. 18,24).

Et si c’est un chrétien?
Que faire si c’est un chrétien qui te déçoit par une attitude mauvaise? Jésus a dit à ses disciples: «Si ton frère a péché, va et reprends-le entre toi et lui seul. S'il t'écoute, tu as gagné ton frère»
(Matt. 18,15). C’est la première étape: tu as un rôle à jouer pour remettre «sur le droit de chemin» les chrétiens qui s’égarent. En continuant d’être un exemple par tes paroles et ton comportement, tu seras un témoignage pour lui. Peut-être sera-t-il à la longue amené à revenir au groupe de jeunes, à s’intéresser à la Bible, à te poser des questions. Ne le laisse pas tomber, et surtout prie pour lui!
Et quoiqu’il en soit, tu auras sûrement besoin d’aide pour vivre ces amitiés loyales. Il peut parfois être bon de demander de l’aide à une tierce personne. Un ami commun ou ton responsable de groupe de jeunes pourront sûrement être de bon conseil.

Par René Progin

Je m'abonne à Just 4U | Achat au N° | Autres articles de ce N°