«La volonté de Dieu, c’était que je choisisse»

image: «La volonté de Dieu, c’était que je choisisse»
© Alliance Presse

Nathanaël, 18 ans, voulait se former dans une école aux Etats-Unis. Mais il s’est rendu compte qu’il devait se soumettre à la volonté de Dieu et… faire ses choix. Il raconte son cheminement intérieur, qui l’a conduit à prendre la décision la plus importante de sa vie.

En 2012, Nathanaël caresse le rêve de partir se former à Bethel, aux Etats-Unis. Il a d’ailleurs l’impression que Dieu l’appelle à partir là-bas. «J’ai pris ça pour un acquis et ai commencé à me réjouir de plus en plus», raconte-t-il.

Incompréhension
Deux ans plus tard, en mars 2014, la procédure d’inscription est bouclée et il attend une réponse définitive de l’école. Et pourtant… «Après deux semaines d’attente, j’ai soudain eu l’impression que Dieu ne me demandait plus d’aller à Bethel, mais de rester en Suisse. Là c’était le choc! J’étais dans l’incompréhension totale». Dieu a-t-il changé d’avis? Puis il comprend que Dieu a quand même un projet pour lui. «J’ai entendu qu’il me répondait: “C’est pour que tu sois prêt à mettre une année de côté”. Dieu m’a ainsi indiqué que je devais mettre une année de côté pour en apprendre plus sur lui». Reste à préciser l’endroit.

«Dieu m’apprenait à prendre une décision»
Nathanaël demeure dans le flou pendant cinq semaines, à réfléchir pendant des heures: Bethel ou pas Bethel? Petit à petit, il parvient à cerner les avantages qui l’attirent de chaque côté. Rester, cela implique de pouvoir profiter du réveil que son groupe de jeunes et son Eglise sont en train de vivre. En même temps, partir est bien tentant. La réponse définitive ne lui tombe pas dessus: «J’avais l’impression de ne pas réussir à discerner la volonté de Dieu. Puis j’ai compris qu’il me laissait libre et même qu’il me demandait de choisir. Ce qui n’est pas simple du tout!». Nathanaël doit écouter son cœur, car peu importe sa destination, Dieu a quelque chose de prévu pour lui. «Je devais faire un choix, pas seulement me comporter comme le pantin qui va où son maître l’emmène. Dieu m’apprenait à prendre une décision.»

Une grande paix dans le cœur
«J’avais une grande envie de voir ce que Dieu allait faire durant l’année à venir dans mon groupe de jeunes! Je me suis projeté dans mon avenir, à Bethel, et j’ai imaginé quels regrets j’aurais nourris si mes amis, par Skype, m’avaient raconté tout ce qui se passait». Il aurait eu l’impression de manquer quelque chose. Ce point-là est décisif et Nathanaël décide de suivre son cœur: rester en Suisse pour se former et pour voir et faire grandir son groupe de jeunes. «Une fois la décision fermement prise, j’ai simplement senti une grande paix.»

Le bon choix
Maintenant étudiant à la Factory, il n’a aucun regret. Son choix était le bon. «Dans le cadre de cette école, je suis en stage dans mon Eglise, principalement pour le groupe de jeunes. Mon rêve se réalise, car je participe même aux changements fantastiques qui s’opèrent aujourd’hui!»
L’espoir de Nathanaël, c’est que son témoignage t’encourage dans tes processus de choix. «Ce qui est important, c’est de comprendre que peu importe la décision prise, Dieu reste toujours avec nous et qu’il a quelque chose de prévu pour nous. Mais c’est quand même important de bien réfléchir, de poser les arguments et d’écouter son cœur.»

Par Guillaume Saehr

Je m'abonne à Just 4U | Achat au N° | Autres articles de ce N°