Pourquoi la critique n’est pas une bonne idée

image: Pourquoi la critique n’est pas une bonne idée
© Alliance Presse

Il est si facile, et parfois si amusant, de critiquer et de véhiculer des ragots. Pourtant, on peut y voir plusieurs conséquences négatives.

Blablabla. Difficile de garder les choses pour soi et d’arrêter de critiquer. Certaines personnes nous agacent: on ne comprend pas leurs actes, ni leurs décisions. On ne partage pas les mêmes avis, ni les mêmes valeurs. On peut donc avoir toutes les bonnes raisons du monde à critiquer, mais ces paroles ont des conséquences.

Critiquer repousse ceux qui nous entourent
Hélène avait un job d’été dans le domaine de la restauration. Entourée d’une équipe de filles, elle entendait une fois l’une, une fois l’autre parler en mal de sa collègue. Presque tout était dit derrière le dos des autres. Hélène priait chaque matin pour ne pas entrer dans ce même «jeu». Elle savait que Dieu l’avait placée là pour une bonne raison, mais bien souvent elle se sentait «salie»: l’atmosphère du jugement avait un impact sur ses journées, sur son moral et sur sa joie. Cette attitude ne lui donnait tout simplement pas envie de passer du temps avec ses collègues.

Les critiques créent des tensions
Critiquer quelqu’un, c’est mettre une barrière entre cette personne et toi. Il est douloureux d’apprendre par quelqu’un d’autre qu’une personne a parlé de toi négativement. Si tu as quelque chose à dire, communique, en mettant les formes, bien sûr, et en cherchant à construire plutôt qu’à détruire. En critiquant, on récolte des conflits ou une prise de distance. Juger trop vite, c’est croire que nous sommes dans les baskets de l’autre. Et pourtant, nous ne connaissons pas toujours son voyage.

Recevoir une critique est source de découragement
Imagine un homme qui monte en haut d’une tour et qui déchire un oreiller. Les plumes s’éparpillent partout: elles risquent d’aller loin. Une fois qu’elles se sont envolées, il n’y a aucun moyen de les contrôler ou de toutes les récupérer. Pareil avec les critiques et les ragots: il est difficile de revenir en arrière une fois que l’on a dit quelque chose. Le problème, c’est que ces paroles négatives peuvent réellement blesser et décourager. «La langue est un petit organe mais elle a de grandes capacités, bonnes ou mauvaises» (Jac. 3,5-6). Les critiques peuvent tuer les ambitions d’une personne. On obtient davantage quand on motive l’autre que quand on le critique.

Les critiques ne glorifient pas Dieu
Louer Dieu, ce n’est pas simplement chanter pour lui, c’est une attitude quotidienne. Nous pouvons lui rendre gloire par nos actes et nos mots. Nous sommes humains: choisir de ne pas critiquer n’a rien de facile, c’est parfois même aller à contre-courant. Mais le choix nous appartient. Aurons-nous la force de faire la différence? La critique est comme un frein qui te ralentit. L’humoriste Coluche disait: «Pour critiquer les gens, il faut les connaître et pour les connaître il faut les aimer». Et si on essayait?  

Joëlle Lehmann

Je m'abonne à Just 4U | Achat au N° | Autres articles de ce N°