Conserver ses bonnes résolutions à la rentrée

image: Conserver ses bonnes résolutions à la rentrée
© Alliance Presse

Combien de fois as-tu eu envie de vaincre tes mauvaises habitudes sans y parvenir plus de trois jours, notamment après un camp ou des vacances? Mais en changeant ta façon d’affronter la rentrée et d’envisager ta manière de vivre au quotidien, tu pourrais bien réussir à conserver tes nouvelles habitudes. On essaie?

Je me rappelle d’un camp chrétien qui a bouleversé ma vie, j’y ai passé deux semaines formidables avec de belles rencontres et de nouvelles habitudes fantastiques: moment avec Dieu dès le réveil, louange en groupe l’après-midi, études bibliques. Déterminé à continuer à vivre de cette façon, il ne m’a fallu pourtant que deux petites heures pour reprendre mes mauvaises habitudes et retomber dans mes déboires. Que s’est-il passé dans le train, lors de mon retour? Un simple coup de fil d’un de mes amis et me revoilà embarqué dans un langage grossier et des envies de bagarres pour venger un autre copain pris à part par une bande du quartier. Qu’est-il advenu de ma nouvelle façon de voir la vie, de mon envie d’aimer mon prochain, de ma capacité de pardonner et surtout de ma motivation à partager l’amour de Dieu?
Il t’est sans doute arrivé la même chose, à savoir cette incapacité à tenir tes nouvelles résolutions. Sois rassuré, tu n’es pas plus faible qu’un autre: c’est ta façon de voir la situation qui doit être remise en question. Prends conscience de deux choses.

1. Tout commence par la gestion du temps
L’environnement dans lequel tu vis au quotidien et celui dans lequel tu es plongé le temps de quelques jours de vacances, à l’occasion d’un camp par exemple, sont totalement différents. Il est donc très difficile de calquer un programme d’un camp chrétien sur ton programme habituel. Cependant, tu peux définir une stratégie pour tenir tes nouveaux engagements. Bloque dans ton agenda des moments avec Dieu, qui soient réalistes, c’est-à-dire qui ne tombent pas durant tes périodes de cours et qui ne te mettront pas en retard. Organise-toi à l’avance et n’attends pas le moment venu, car il n’y aura pas de responsable de mini-groupe pour te réveiller ou t’encourager à prendre un temps de louange. L’environnement dans lequel tu es ne doit pas conditionner ta foi, mais c’est ta foi qui doit conditionner ton environnement.

2. Tu peux être «l’influenceur» plutôt que «l’influencé»
La plus grande difficulté au moment de retrouver ta vie «normale» est l’influence que tes amis peuvent avoir sur toi. Après tout, pourquoi prendre un temps avec Dieu alors que tes amis s’éclatent et espèrent t’avoir avec eux? Une des clés essentielles pour y faire face, c’est de réaliser que tu es l’ambassadeur du Royaume de Dieu sur cette terre, un porte-parole de Dieu autour de toi. L’Esprit Saint qui vit en toi est un cadeau d’une valeur inestimable: si tu comprends sa portée, tu deviendras une influence positive pour ton entourage. Ce ne seront plus les autres qui t’influenceront, mais toi qui les influenceras et leur permettras de prendre de nouvelles habitudes autour de toi.

Juan Millan

Je m'abonne à Just 4U | Achat au N° | Autres articles de ce N°