Je pense à moi, un peu, beaucoup...

image: Je pense à moi, un peu, beaucoup...
© Alliance Presse

Tu as une majorité de...

Tu as une majorité de a)
Tu as des réflexes communs à la majorité des gens sur cette terre: le «moi d’abord» l’emporte sur tout le reste. Il faut souvent faire un sacré effort pour ne pas réagir de cette manière. La recette miracle? Elle n’existe pas! Mais tes progrès commenceront par une prise de conscience. Essaie d’analyser ton comportement et tes réactions quand tu te trouves dans des situations proches de celles présentées ci-dessus, puis de tenter de faire mieux la prochaine fois!

Tu as une majorité de b)
Tu as, en gros, pris conscience que tes propres intérêts ne peuvent pas toujours l’emporter. Alors tu tentes de faire des compromis, pour que les gens que tu côtoies et toi-même sortiez tous gagnants. Ou alors tu es généreux mais avec une certaine hypocrisie. C’est déjà mieux que l’égoïsme pur, mais tu constateras que, dans la vie, il faut parfois renoncer complètement à soi pour les autres. Le but, c’est aussi d’apprendre à le faire non pas en maugréant, mais de bon cœur. Tout un programme!

Tu as une majorité de c)
Alors là, chapeau! Ça veut dire que tu as bien compris comment fonctionnent les relations, compris que le but de la vie n’est pas que le monde nous tourne autour mais que nous soyons au contraire disposés à faire passer les intérêts des autres avant les nôtres.

Nous avons tous tendance à penser à nous plutôt qu’aux autres. Fais le test!

1. Tu reçois un jeu vidéo pour ton anniversaire. Si, le jour même, ton frère ou ta sœur te demande de te le prêter…
b) Tu dis «non», mais en laissant la porte ouverte à ce qu’il puisse l’utiliser une fois que tu n’en as plus envie.
c) Tu proposes que vous jouiez à tour de rôle 30 minutes chacun.
a) C’est a priori un «non» catégorique. Il n’a qu’à attendre son anniversaire!

2. De retour de vacances, un copain raconte ses vacances balnéaires aux Bahamas et ses exploits de plongée sous-marine, puis parle de la superbe villa à 5 étages que sa famille a louée.
b) Au fond de toi, tu es un peu jaloux, mais tu te fais violence en te disant qu’il a le droit de raconter ses vacances de rêve.
a) Tu l’interromps pour essayer de raconter tes propres vacances et tes exploits, histoire que la discussion tourne autour de toi.
c) Tu es content pour lui.

3. Tu es pressé de rentrer chez toi après l’école, et là, paf, un ami te pose une question sur un exercice de maths… Qu’est-ce qui se passe dans ta tête?
c) Si les rôles avaient été inversés, tu aurais été content qu’il prenne du temps pour toi, alors tu le fais de bon cœur.
a) Tu es vraiment saoulé et tu le lui fais bien remarquer.
b) Ça t’ennuie, mais tu essaies de te faire violence pour prendre un peu de temps pour lui sans râler.

4. Des amies t’attendent pour une sortie shopping, mais tu voulais finir tes devoirs.
a) Elles peuvent bien m’attendre vingt minutes, elles n’ont qu’à discuter en attendant!
c) Tu laisses ton devoir et pars au rendez-vous.
b) Tu les appelles pour leur demander si ça les ennuie de t’attendre dix minutes.

5. La famille est en train de réfléchir aux prochaines vacances, et tu vois bien que tes frères et sœurs ont envie d’aller à la montagne alors que toi tu penches à fond pour la mer.
b) Tu as vraiment envie d’aller à la mer, mais tu essaies de te faire une raison en disant que la montagne serait aussi bien et que la famille passerait de bons moments.
c) Tu dis ta préférence, mais sans manipulation et en disant que tu es prêt à aller à la montagne si c’est ce que les autres préfèrent.
a) Tu fais le forcing, quitte à t’énerver et à parler fort, pour montrer que la mer, c’est vachement mieux!

6. Tu entends que ta maman est en train de préparer le repas et qu’elle est totalement à la bourre, submergée par un téléphone imprévu et le pot qu’elle vient de casser…
b) Tu soupires, conscient que tu dois aller l’aider, et tu y vas à contre-cœur.
c) Ma pauvre maman! Tu te lèves et vas l’aider spontanément.
a) Tu fais comme si tu n’avais rien entendu et tu continues de lire ta BD.

7. Tu entends dire à l’église que des missionnaires cherchent de l’argent pour aider des chrétiens persécutés.
c) La semaine suivante, tu reviens au culte avec 20.-.
b) Tu te dis que ça vaudrait la peine d’aider ces pauvres gens, mais tu te résignes en te rappelant que tu économises pour t’acheter le dernier iPhone.
a) L’info ressort de ton oreille aussitôt qu’elle y est entrée.

8. à table, à la maison, ton papa se met à raconter sa journée de long en large.
a) Ça te gave, il fait trop long et tu aurais plutôt envie de raconter la tienne, de journée. Du coup, tu penses à autre chose.
b) Tu essaies de rester vaguement attentif, mais sur le principe ça ne t’intéresse pas beaucoup…
c) Tu l’écoutes attentivement et essaies de t’intéresser à sa vie professionnelle, même si tu ne comprends pas tout.

9. Ton frère rentre de la gym avec une entorse à la cheville qui va le priver de sport pendant un mois. Ta première pensée:
b) Tu ne penses à rien de spécial, ça fait partie de la vie.
a) Pas de bol, mais heureusement, ce n’est à moi que c’est arrivé!
c) Le pauvre, j’aurais préféré que ça m’arrive à moi!

10. Pendant un camp, deux de tes copines ont envie de parler avec toi dix minutes avant de dormir, mais toi tu es fatiguée…
c) Tant pis pour la fatigue, c’est sympa, ces moments entre amis.
b) Tu fais semblant d’être dans la discussion, mais en fait tu n’attends qu’une chose: qu’elles se taisent!
a) Tu leur fais comprendre que tu es vraiment fatiguée et qu’elles n’ont qu’à attendre le lendemain pour causer.

Jérémie Cavin

Je m'abonne à Just 4U | Achat au N° | Autres articles de ce N°