Sais-tu dire «non» à tes copains

image: Sais-tu dire «non» à tes copains
© Alliance Presse

Si on est un peu enthousiaste, on a tendance à vouloir tout faire, à dire oui chaque fois qu’on nous propose un truc sympa. Et si on est serviable, on peut aussi se sentir incapable de refuser un service qu’on nous demande. Est-ce vraiment juste de toujours dire oui?

Ton meilleur ami vient te voir à la fin des cours, vendredi après-midi : «Ça te dit d’aller à Genève avec moi demain toute la journée pour faire du shopping? Et après on peut manger un morceau». Le hic, c’est que t’avais réservé ton samedi pour réviser puis pour aider un copain à déménager. Mais tu dis quand même oui à ton pote. Du coup, t’es obligé de te dégonfler pour le déménagement; et tu passes tout ton dimanche à réviser plutôt que d’aller à l’Eglise et de profiter de tes cousins qui sont invités à dîner.

La tête sous l’eau!
Dans la vie on est parfois obligé de faire des choix difficiles. Si tu te la joues «Oui-oui» tout le temps, tu vas te retrouver dans des situations compliquées, tiraillé à l’extrême. Or plus les années passent, plus tu auras des responsabilités, et plus tu seras débordé si tu dis oui constamment. Le risque, à terme, c’est de finir la tête sous l’eau, de péter un câble et de devenir la bonne pâte de service qui se fait marcher dessus. Alors mon conseil : habitue-toi dès maintenant à refuser certains engagements. Si tes amis sont de vrais amis, ils sont censés comprendre. Ote-toi de la tête l’idée que dire non, c’est manquer d’amour. Ne pense pas non plus que refuser une proposition est synonyme de faiblesse : tu n’as rien à prouver. Au contraire, dire non est même courageux.

Sept conseils pratiques
Cela te paraît trop difficile? Voici quelques conseils pour t’aider :

1. Prends le temps de réfléchir avant de donner une réponse; cela montre que tu prends la chose au sérieux, que tu es une personne posée, pas une girouette qui tourne au gré du vent.

2. Apprends à discerner tes priorités. Puisque tu ne peux pas tout faire, analyse chaque situation et chaque demande en réfléchissant à ce qui est le plus important.

3. Ne reviens pas sur ta parole. La Bible elle-même nous rappelle que notre oui doit être oui, et notre non, non. Tu gagneras le respect de ton entourage si tu ne reviens pas sur tes promesses. C’est peut-être tentant, par exemple, d’accéder à la proposition d’un ami de jouer au tennis avec lui une fois par semaine. Mais si tu as déjà quatre activités sportives et musicales hebdomadaires et que, finalement, tu fais faux bond à ton ami une fois sur deux, mieux vaut ne pas commencer le tennis!

4. Sois conscient de tes limites. Exemple : un ami, te sachant doué en français, te demande de relire son travail de mémoire de 100 pages. Si tu sais que tu n’y arriveras pas, dis non!

5. Réponds parfois «plus tard». A celui qui te propose d’aller faire du shopping le lendemain, pourquoi ne pas répondre «ça ne joue pas demain, mais volontiers samedi prochain»?

6. Dis aussi oui! A l’inverse, ne deviens pas un «Neinsager», constamment sur la défensive et replié sur soi. Continue de faire des trucs sympas avec des amis et de leur rendre service, même si cela te fait parfois sortir de ta zone de confort. Tout est question d’équilibre!

7. Garde du temps pour te reposer. Tu n’es pas un surhomme ou une superwoman!

Jérémie Cavin

Je m'abonne à Just 4U | Achat au N° | Autres articles de ce N°