Changés à jamais

image: Changés  à jamais
© istockphoto

Ils ont suivi une formation biblique et te confient ce que celle-ci leur a apporté dans leur vie chrétienne. Témoignages.

«Impacté comme je ne l’aurais jamais imaginé!»
Le seul mot qui pourrait refléter mon sentiment est le mot reconnaissance.
Le CTS était pour moi un choix évident, le pasteur de l’église dans laquelle je suis né et ai grandi à étudié sur place, mon grand-père y a pris des cours et j’y ai un cousin enseignant; certains vous dirons que le CTS est une histoire de famille, mais une famille qui ne fait que grandir!
Je ne m’attendais pas à rencontrer ce que j’y ai trouvé en arrivant, une école dynamique; des activités régulières organisées par le comité étudiant, des rires, des jeux, du sport, de l’amitié, bref, plus que tout ce qu’un étudiant belge de 20 ans peut espérer.
En arrivant au CTS, je pensais avoir une certaine connaissance de la Bible jusqu’à ce que je ne me heurte au savoir de certains professeurs. La chose qui m’a le plus surpris était mon ignorance criante face à des enseignants de cette envergure. Mais pas de sentiments négatifs ici, uniquement une motivation académique supplémentaire, un exemple de style de vie. Je pense que lorsqu’un homme arrive à un certain moment de sa vie, il se retourne dessus et se rappelle des figures qui l’ont marqués. Je pense que quand ce sera mon tour, je me rappellerai de mes cours avec certains de ces professeurs. Lorsqu’un étudiant arrive au CTS, il peut s’attendre à un impact sur sa vie, mais pas aussi fort que celui qu’il va réellement rencontrer en s’y aventurant!
J’aimerais poursuivre mes études jusqu’au Master pour ensuite me diriger vers un doctorat et l’enseignement afin d’un jour, peut-être, pouvoir être utilisé par Dieu pour impacter la vie de certains étudiant comme la mienne a été impactée.
Pierre-Edouard, en deuxième année de bachelier au CTS



«J’ai traversé une crise de foi»
J’ai toujours eu une mauvaise image de moi-même et de comment Dieu me percevait. De plus, je ne voyais pas Dieu comme étant un Dieu d’amour, mais plutôt comme un Dieu légaliste. Certaines choses me semblaient difficile à comprendre, notamment le fait de ne plus vivre «sous la loi», mais «sous la grâce».
Un an avant de commencer l’école, j’ai fait une «crise de foi» et d’identité qui m’a amenée à faire des choix opposés aux valeurs bibliques. Pour moi, la foi imposait beaucoup d’interdits, et je voyais cela comme quelque chose qui empêchait de s’épanouir vraiment.
Mes choix m’ont éloignée de Dieu, surtout dans le domaine sentimental. Mais dans mon cœur, j’étais toujours autant convaincue de vouloir faire MCParis. En effet, c’est un souhait que j’avais déjà fait depuis le BTS. J’ai choisi de finir mes études et surtout de mettre de l’argent de côté pour financer cette école.
J’avais vraiment besoin de voir Dieu agir à travers cette formation et son contenu. J’ai alors décidé de me mettre à part et de faire l’école MCParis, afin de mieux connaître Dieu, prendre conscience du potentiel qu’il a placé en moi pour développer mes dons et mettre ma foi en action pour le servir.
La formation est un accélérateur de temps dans notre marche avec Dieu. Au cours de mes deux ans, j’ai compris à la fois que je devais prendre des responsabilités en tant que disciple de Jésus dans ma vie quotidienne, mais aussi à être cette petite fille que Dieu m’appelle à être.
Aujourd’hui je ne regrette en rien d’avoir suivi mon cœur. Dieu me guérit de mes blessures passées, m’ouvre des opportunités et ma relation avec Lui en ressort plus forte et plus intime.
Christelle, 24 ans, en seconde et dernière année de la MCParis


«Nous voulions nous former ensemble»
Nous avions 20 et 23 ans lorsqu’après un an de mariage, nous souhaitions nous former ensemble dans la Parole de Dieu et établir de solides fondements. Nous voulions que Dieu soit totalement au centre de notre couple et souhaitions en apprendre davantage sur Lui. Comme nous venions d’entrer pleinement dans le monde professionnel en tant que mécanicien automobile et éducatrice de la petite enfance, nous ne voulions pas faire d’école à plein temps. On nous a alors parlé du Centre de formation biblique Rhema, et nous avons remis cela à Dieu, qui nous a donné la conviction à tous les deux de nous y inscrire: une formation en cours d’emploi et qu’on puisse mettre en pratique tout de suite dans notre quotidien, c’était top!
Rhema a littéralement changé nos vies. Nous ne sommes plus les mêmes: cela a fortifié notre foi, consolidé et unifié notre vision du mariage et de la famille, et surtout cela nous a établi dans la Parole de Dieu. En deux ans de formation à Rhema, nous avons appris plus sur Dieu et sa Parole qu’on ne l’aurait imaginé! Nous avons maintenant des fondements vrais et solides. Nous savons avec certitude qui nous sommes en Christ, nous savons qu’il nous écoute et qu’il tient toujours ses promesses !
Nous avons été diplômés en juin 2015 et alors qu’au départ de cette formation, nous voulions simplement en apprendre davantage sur Dieu et sa Parole, finalement Dieu nous as mis à cœur son Eglise locale, et notre désir de travailler à plein temps pour l’avancement de son Royaume s’est concrétisé. Samuel est maintenant pasteur stagiaire à Genève et missionnaire à AlphaLive et Eunice est maman au foyer et enseignante à l’Ecole Chrétienne Timothée.
Samuel et Eunice, 24 et 27 ans, diplômés en 2015 de la formation Rhema en cours d’emploi

Je m'abonne à Just 4U | Achat au N° | Autres articles de ce N°