Les hommes nous complètent...

image: Les hommes  nous complètent...
© Alliance Presse

Toutes les femmes, seules ou mariées, ont besoin des hommes. En êtes-vous convaincue?

«Non seulement les hommes et les femmes communiquent différemment, mais ils pensent, ressentent, perçoivent, réagissent, se conduisent, aiment et apprécient différemment. Pour un peu, ils sembleraient venir de planètes différentes, tant leur langage et même leurs besoins diffèrent fondamentalement.» Ainsi affirme John Gray dans son fameux ouvrage Les hommes viennent de Mars, les femmes viennent de Vénus (éd. Michel Lafon).

Les différences hommes-femmes
Mais qui dit différences, dit aussi capacité à se compléter, tel un gigantesque puzzle. Il ne s’agit pas ici de dresser la liste des caractéristiques des deux sexes, car pour chaque stéréotype il existe un certain pourcentage d’exceptions, comme le démontrent les ouvrages de Shaunti et Jeff Feldhahn. Ces deux diplômés de Harvard ont sondé plus de mille personnes afin de mieux évaluer les différences hommes-femmes. Les résultats figurent dans Réservé aux hommes et Réservé aux femmes (éd. Eternity publishing house).

L’intérêt de ces ouvrages réside surtout dans le fait que les Feldhahn fournissent un tremplin de discussion pour mieux découvrir les personnes du sexe opposé, y compris -mais pas seulement- au sein du mariage. En effet, constater les différences n’est qu’un début. Il s’agit ensuite de se discipliner à affirmer: «Je choisis de me sentir enrichie par sa réaction qui ne correspond pas du tout à la mienne» plutôt que de dire -ou de penser: «Qu’est-ce qui lui prend de réagir ainsi?».

Le conjoint qui nous complètera au mieux
Dans Le mariage (éd. Clé), Timothy et Kathy Keller affirment qu’«on épouse toujours la mauvaise personne» et qu’«après quelques semaines d’existence, aucun mariage ne ressemble à un conte de fées».

Ces phrases choc peuvent dérouter. Pourtant, les auteurs affirment que le but principal de leur ouvrage est «de donner à chacun, marié ou célibataire, une vision biblique du mariage». Ils expliquent donc que le mariage nous transforme tous, le cours de la vie aussi. Ainsi, un mari qui complète parfaitement sa femme dans une situation donnée peut ne pas du tout convenir en d’autres circonstances.

Il va de soi que les auteurs ne prônent pas une absence de réflexion quant à la foi, aux valeurs et aux principes communs entre deux personnes qui souhaitent se marier. Mais ils cherchent à démythifier l’amour érotique et sentimental, car aucune personne ne peut parfaitement compléter son conjoint.

Se compléter, mais pas uniquement dans le mariage
Timothy et Kathy Keller appellent les relations entre hommes et femmes un «enrichissement inter-sexes» et ils s’empressent d’ajouter que celui-ci «n’est pas réservé aux personnes mariées». Mais en quoi consiste cet enrichissement au juste?
En résumé, au fil du temps, nos contacts nous permettent d’apprendre «comment une personne du sexe opposé perçoit les autres et les événements, et y réagit habituellement. Nous en évaluons la sagesse, et parfois nous l’adoptons». Pour les auteurs, la différence principale entre célibataires et femmes mariées, c’est que dans le premier cas, l’enrichissement est constitué d’une palette d’amitiés plus large, le mariage limitant la profondeur des amitiés avec le sexe opposé.

Oui, les hommes nous complètent - à condition que nous les acceptions tels qu’ils sont sans vouloir les changer...

Par Rachel Gamper

Je m'abonne à Just 4U | Achat au N° | Autres articles de ce N°