Façonne-toi ta référence, pas celle de la société!

image: Façonne-toi ta référence, pas celle de la société!
© istockphoto

Les pubs et les films nous renvoient toujours la même image d’un corps hypersexualisé. Mais est-ce la bonne référence? Et la beauté n’est-elle pas différente?

«Nous vivons dans une culture pornographique! Toutes nos références en termes de beauté et de sensualité sont influencées par la pornographie!», a dit Thérèse Hargot, une sexologue, lors d’une conférence.

N’exagérait-elle pas un peu la situation? Après réflexion, il semble qu’elle a vu plutôt juste. En effet, la majorité des clips, des séries, des films, des BD, des publicités que nous voyons présentent une image du corps de l’homme et de la femme hypersexualisée, tout comme dans la pornographie. Il suffit de regarder les mannequins en plastique de ton magasin d’habits préférés, ou l’affiche de pub pour un simple produit lessive au coin de ta rue: toujours les mêmes types de physiques et attitudes suggestives.

Le corps est exhibé comme un objet, le corps est présenté dans des poses érotiques, comme si c’était son but principal: provoquer le désir chez l’autre. Or, le corps est avant tout une partie de qui nous sommes, il ne peut être dissocié de notre être intérieur. Il l’exprime.

En quoi cela peut te concerner? Nous sommes forcément influencés par ces images-là, que nous le voulions ou non, puisqu’elles font partie de notre horizon. Et cela fait du mal, parce que les critères de beauté et de féminité (et masculinité) de ces images peuvent sembler être une norme. Pourtant, cette uniformisation des goûts n’est pas voulue par Dieu, il suffit de regarder la diversité de la nature par exemple pour voir qu’il aime la différence et qu’il l’a voulue. Il nous faut aussi nous rappeler que «trouver beau» est avant tout une appréciation personnelle de l’aspect de quelque chose, et donc parfaitement subjectif.

Une marque sur notre corps peut être chargée de souvenirs et ainsi contenir une beauté particulière. Des formes généreuses peuvent exprimer une beauté chaleureuse, tout comme une poitrine discrète peut donner une grâce naturelle.

Osons donc utiliser notre sens critique et nous faire une opinion personnelle qui respecte nos propres goûts et nos différences!

Par Nathalie Schmid

Je m'abonne à Just 4U | Achat au N° | Autres articles de ce N°