Tatouages: les questions à se poser

image: Tatouages: les questions à se poser
© istockphoto

Les tatouages fleurissent sur beaucoup de mollets, de bras ou d’épaules. D’ailleurs, tu t’y es peut-être toi-même intéressé. Voici les quelques questions à te poser avant toute chose.

Est-ce que, en tant que chrétien, j’ai le droit de me tatouer? Cette question, tu te l’es peut-être déjà posée, et c’est tout à ton honneur car cela montre que tu cherches la volonté de Dieu dans tes choix.

Pourtant, Dieu ne répond pas à cette question par un simple oui ou non. Il est vrai que dans l’Ancien Testament, il y a une loi qui interdit l’«impression d’images sur le corps» (Lévitique 19, 28). Mais il semblerait très probablement, selon le contexte, que ces tatouages soient faits par les Israélites en l’honneur d’une idole. Ce n’est donc pas le tatouage qui est interdit mais ce qu’il représente: l’adoration d’autres dieux.

Dans le Nouveau Testament, l’apôtre Paul explique que notre corps est le temple du Saint-Esprit, la maison où Dieu habite et c’est pourquoi cette maison doit lui rendre gloire (1 Corinthiens 6, 19-20). Rendre gloire à Dieu par notre corps c’est l’honorer par la manière dont nous l’utilisons, l’habillons, le «décorons». Rendre gloire à Dieu par notre corps c’est aimer notre corps. Dieu nous montre d’ailleurs à quel point il l’aime en choisissant de venir habiter en lui! Rendre gloire à Dieu par notre corps c’est s’honorer soi-même, tout en honorant notre prochain par notre corps. Jésus nous l’a enseigné en disant que tous les commandements de la loi étaient résumés en un seul: «Aime ton Dieu et aime ton prochain comme toi-même!» (Matthieu 22, 36-40).

C’est ça le but de notre vie! Et nos choix doivent donc être questionnés en fonction de cet amour à atteindre. A toi donc de voir si ce tatouage va dans le sens de l’amour de Dieu et dans le sens d’un vrai amour de toi-même (pas un complexe d’infériorité, ni de supériorité) et de ton prochain (pas un sacrifice pour l’autre, ni un désir d’attirer l’attention).

Pour toute la vie
Et d’un point de vue pratique, pense aussi au fait que tu vas changer, grandir, avoir d’autres goûts… Alors peut-être que ça vaut le coup de bien réfléchir avant de te tatouer à vie. Il y a aussi certains métiers où il est interdit d’avoir un tatouage visible, donc réfléchis aussi bien à l’endroit où tu voudrais le faire.

Dieu te libère dans ce choix, il ne veut pas juste te dire oui ou non, mais il souhaite que tu réfléchisses avec lui! Une bonne idée serait de discuter et prier pour cela avec tes parents, un ami qui partage ta foi, ton pasteur ou ton responsable de groupe de jeunes.

Par Nathalie Schmid

Je m'abonne à Just 4U | Achat au N° | Autres articles de ce N°